Francis Lalanne a décidé de ne plus se présenter sur le plateau de Quotidien depuis qu’il est accusé d’avoir agressé un journaliste de l’émission.

Après l’épisode malencontreux avec une équipe de Quotidien, l’émission présentée par Yann Barthes, Francis Lalanne assure qu’il ne participera plus à ce programme ni à aucune émission de télévision d’ailleurs. « Tu comprendras aisément que je ne souhaite pas rajouter de l’eau à ce moulin, j’ai bien sûr toutes les preuves qui démentent intégralement l’invraisemblable récit que l’on répand actuellement dans la presse », affirme-t-il

Bien entendu, le chanteur nie en bloc la version livrée par l’équipe de Quotidien. « Il suffit de regarder leurs propres images pour le constater, je conteste donc formellement avoir frappé ce cameraman, il s’agit d’une ridicule mise en scène », a déclaré le chanteur. Ce lundi 7 juin, Paul Larrouturou, journaliste connu du Quotidien, a donné des détails sur le violent accrochage qui a opposé l’équipe du Quotidien à Francis Lalanne.

Lors de l’interview du chanteur qui se déroulait durant l’Université citoyenne organisée par des « gilets jaunes », l’artiste s’en est violemment pris au cameraman. Paul Larrouturou lui a dit alors : « Monsieur Lalanne, vous avez agressé physiquement mon caméraman, vous lui avez mis une droite, ce n’est pas normal ! On parle tranquillement ! ».

« Je vous avais demandé de baisser votre caméra et vous continuez à filmer », a rétorqué le chanteur avant d’ajouter : « Sache que ce que vous faites là c’est de la violence ! ». Dans les colonnes de L’Obs, Francis Lalanne a affirmé : « Il continue de filmer ! À un moment donné, mon sang n’a fait qu’un tour, je me suis levé pour lui demander d’effacer les images […]. Son caméraman est tombé tout seul par terre ! Et après il dit “Il m’a frappé !” Pfff… Ils font le show ! »

Un récit contraire aux images de l’incident présentées ce lundi par Paul Larrouturou. Même si elles ne révèlent pas clairement ce qui s’est passé, on peut voir le chanteur tenter de faire tomber la caméra. Sur d’autres images diffusées par le journaliste, on comprend que ce dernier a reçu la commande d’effacer les enregistrements avant de quitter les lieux.

Examinés plus tard à l’Hôpital Cochin, le cameraman subirait un traumatisme crânien et une tendinite post-traumatique à l’épaule. Paul Larrouturou s’est de son côté plaint d’une entorse au poignet qu’il se serait faite en tentant de s’interposer. Yann Barthes a informé que l’émission porterait plainte pour agression.