Depuis son arrivée dans les magasins, le jean est devenue une valeur sûre. Or, on ne sait pas très bien comment le laver afin de le conserver un maximum de temps ! Sans plus attendre, nous vous livre les résultats de son enquête !

Fan de la coupe de votre jean, vous ne voulez pas vous en séparer. Aussi, on vous recommande de suivre nos conseils nettoyage !

Le jean comme vous ne l’avez jamais lu !

Savez-vous depuis combien de temps cette matière existe ? Selon les informations recueillies dans l’encyclopédie Universalis, il faut remonter environ au15ème siècle. À cette période, la vente d’étoffes est à son paroxysme. D’ailleurs, le mot n’est pas correct puisqu’on les dénomme les futaines. À base d’un mix de coton, lin ou encore laine, tout part d’Italie jusqu’en Angleterre. Donc de Gênes à Londres, celui qu’on surnomme déjà jean est largement apprécié pour la qualité de sa texture. Du reste, si vous n’arrivez pas à distinguer le denim de la toile, nous va vous donner quelques informations supplémentaires. Tout d’abord, le premier est doté de deux fils, de trame clair et de chaîne teint. On le fabrique dans la ville de Nimes…d’où il tire son nom ! Le second a d’abord servi pour la confection des voiles des bateaux, mais aussi dans les tenues des matelots. Imperméable, il n’y a pas mieux pour absorber l’eau.

D’ailleurs, en parlant de liquide, aujourd’hui, nous allons vous donner trois astuces pour nettoyer correctement votre jean. Avec la crise sans précédent que nous traversons, nous devons impérativement apprendre à réaliser quelques économies financières. Âmes écologiques, rassurez-vous. Nous ne vous oublions pas et sommes conscients du gaspillage de matières premières issues dans la nature. Heureusement, de plus en plus d’enseignes vestimentaires respectent cet aspect dans le cahier des charges de leurs nouvelles collections ! Comme vous pouvez le voir ci-dessus, c’est notamment le cas de la marque Levi’s !

QUID du lavage

Connaissez-vous l’expression “faire son jean” ? À l’instar des chaussures, les spécialistes vous recommandent de mettre votre paire ou votre pantalon plusieurs fois avant qu’il prenne bien en compte votre morphologie. Il va se détendre un peu et cela va permettre à la matière de respirer. Autrement dit, au lieu de le nettoyer après une sortie, nous vous conseille de le porter au moins à quatre à six reprises. Sauf si en mangeant, vous avez fait quelques taches de gras, ce n’est vraiment pas utile d’y penser.

Justement, en machine, ça se passe comment ?

L’heure du premier passage en machine à laver a sonné ! Tout d’abord, on fait les choses bien, on retourne son jean et on ne l’insère pas tel quel ! Cela va vous permettre de vider les poches. Il ne faudrait pas qu’un billet ressorte déchirer ou que quelques pièces bloquent son mécanisme. Ensuite, on choisit un programme à 30 degrés. C’est le meilleur moyen si on veut éviter que la couleur s’en aille trop vite. Enfin, quand le cycle se termine, même si la tentation est grande, ne les mettez jamais dans un sèche-linge. En respectant ces trois étapes, votre pantalon de toile ou de denim ne risque vraiment rien.

L’art du rangement du jean

Dans le premier paragraphe, on vous recommande de ne pas laver tout de suite votre jean, mais de porter à plusieurs reprises. Pour le rangement, c’est un peu près pareil. Au lieu de l’enfermer à triples tours dans votre armoire, nous vous conseillons de le mettre sur un cintre et de le laisser “respirer” de cette façon. Pour l’anecdote, sachez que certains Allemands innovent et les mettre au frigidaire ! Bon, ça, nous hésite tout de même. À l’instar de ces aliments, si le pantalon absorber l’odeur du camembert, ce n’est vraiment pas une bonne idée !

Maintenant que vous avez ces trois astuces simples et ludiques en tête, on vous conseille vraiment de les appliquer au quotidien. Et en les transmettant à vos enfants, vous pouvez être certains qu’ils vont les respecter. Après tout, un jean qu’on adore, c’est précieux. Et donc, l’essentiel est d’en prendre soin et de le conserver un maximum de temps sûr et pour soi ! À bon entendeur !