Véronique Genest, fondatrice d’un festival de théâtre en Corse, a donné des précisions sur ses difficultés financières dans un entretien accordé au magazine Ici Paris.

Après avoir évoqué le régime qui lui a permis de se délester de 36 kilos, la comédienne a précisé ses propos sur ses difficultés financières. Et contrairement à ce qui a été affirmé, elle n’est pas au fond du seau.

«Non, j’ai dit que c’était difficile pour les comédiens, mais que moi, j’avais de la chance, j’ai des biens et des économies, mais elles ne seront pas éternelles, » a—t-elle déclaré.

Véronique Genest explique avoir pris en charge sa mère aujourd’hui décédée des suites d’un mauvais diagnostic.
Elle avait été admise dans une maison de retraite qui coûtait entre 5000 et 6000 euros par mois.
Il y a aussi l’ex-femme de son mari, à laquelle une pension est versée.

«Il faut que je gagne ma vie, que je travaille. J’ai besoin de 10 000 euros par mois. Pour tenir, pour aider ceux qui sont autour de moi. Les retraites des comédiens ne sont pas à la hauteur du temps qu’ils passent à travailler. Elles sont minimes », a-t-elle expliqué. « Le chômage est plafonné, pas énorme. Mais je ne me suis jamais plainte ».