Lidl fait tout pour ces clients, mais dans ce cas-là, il aurait peut-être dû se méfier… En effet, l’enseigne allemande a vécu une grosse arnaque. L’escroc aurait-il fait un trou dans la caisse ? Et comment ! nous vous raconte tout de cette affaire.

Lidl n’oubliera pas cette affaire de si tôt. On vous explique tout de A à Z.

Lidl : l’histoire du géant allemand !

Le distributeur existe depuis 1930 et s’est implanté dans pas moins de vingt-six pays. En tout, cela fait un patrimoine de 11 463 magasins en 2021. Notamment, 3277 en Allemagne sur la terre de création. Pour votre curiosité, Lidl fait partie du groupe Schwarz dont le siège social est basé à Neckarsulm. En France, celui-ci était situé à Strasbourg jusqu’en 2020. Ce n’est que récemment qu’il a posé ses valises en région parisienne à Rungis. Aujourd’hui, dans l’hexagone, on peut dire que tout va bien et qu’il ne cesse d’épater sa clientèle !

Le maitre des lieux…

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)

Son implantation en France date de 1989 et depuis le succès est au rendez-vous. À ce jour, en France, nous pouvons compter sur 1628 magasins. Lidl est souvent critiqué pour ses conditions de travail, que ce soit en France, mais aussi en Allemagne. À côté de ça, Lidl fait le bonheur de ses clients. En effet, en plus de toute la partie alimentaire, il a développé énormément de collections comme la gamme SilverCrest. Il a également lancé des produits emblématiques : des robots de cuisine ou de ménage, les fameuses baskets aux couleurs de la marque, la machine à coudre à main, et nous en passons…

Son ambition de devenir l’enseigne préférée des Français risque bien de se réaliser à ce rythme. Il n’a jamais eu autant de succès. C’est certainement grâce aux nouveautés qu’il sort chaque semaine. Il surprend ainsi ses habitués. Récemment, il a enfin franchi le cap de la carte de fidélité et tout le monde l’attendait avec impatience. De quoi ravir encore plus ses clients. Lidl maitrise, comme aucune autre enseigne, le bon rapport qualité/prix. La société réussit toujours à marquer des points et au bon moment.

Le bouche-à-oreille ça marche !

De plus, Lidl sait parfaitement utiliser les réseaux sociaux comme communiquer auprès de sa communauté. Depuis quelque temps, il focalise sur l’univers de la cuisine. En effet, Lidl a tout : les ingrédients, les recettes et les appareils électroménagers. Pour vous aider à trouver l’inspiration, il n’a pas hésité à vous partager ses idées. Notamment par le biais de sa chaine YouTube Lidl cuisine. Vous pourrez y retrouver les nombreuses créations d’Hervé et d’Audrey. Si vous cherchez la motivation derrière vos fourneaux, c’est chez eux que ça se passe ! En plus de la Toile, il fait souvent le buzz avec ces produits inédits dont les stocks sont limités. Beaucoup de choses circulent par le bouche-à-oreille. Sans compter que Lidl s’est aussi lancé dans les voyages et le jardinage. Ainsi, le géant a réellement pris la place de numéro un dans son domaine. Aucun concurrent n’arrive à son niveau.

Alors, « Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles » ? Et bien, pas tant que ça. En effet, quand on est sur le devant de la scène, parfois on récolte aussi les ennuis. C’est ce que Lidl vient de vivre. On vous explique ci-dessous sa mésaventure !

Pas de bon plan pour Lidl !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lidl France (@lidlfrance)

Une jeune femme et habituée de Lidl a escroqué le géant allemand comme jamais. Cela faisait longtemps que l’on n’avait pas entendu parler d’une affaire de ce genre. La personne en question avait un budget restreint puisqu’elle vivait des aides sociales. Il s’agit d’une maman de trois bambins âgés de six à seize ans. Le sort s’est un peu acharné sur elle, car elle a perdu un enfant et elle n’a pas réussi à se relever suite à cela. De ce fait, la dépression la gagne et c’est la descente aux enfers.

Selon nos confrères de la Voix du Nord, la coupable aurait dépensé deux mille euros dans plusieurs enseignes Lidl dans la région de Valenciennes. Et tout ça, en moins de quinze jours. Bon jusque-là, c’est Lidl qui doit être ravi ? Malheureusement, la mauvaise surprise est arrivée par la suite. En effet, il s’avère que les seize chèques émis ont tous été rejetés, car le compte de la maman était clôturé.

Cette dernière a ouvert un dossier de surendettement. La justice l’a condamné à quatre mois de prison, dont un sursis simple et un remboursement des dépenses. En tout cas, c’est certain, cette histoire ne va pas faire la publicité aux chèques qui sont déjà refusés dans beaucoup de magasins.