Sylvie Bertin, élue Miss France 1988, a frôlé la mort lorsqu’elle était âgée de 31 ans. C’est dans une interview pour nos confrères d’Ici Paris, qu’elle a décidé de raconter ce moment qui a changé sa vie. La rédaction de nous va vous expliquer ce qui s’est passé pour l’ancienne reine de beauté.

Sylvie Bertin raconte son expérience de mort imminente

Si son nom ne vous dit rien, c’est peut-être normal. Depuis son sacre lors de l’édition Miss France 1988, Sylvie Bertin est peu à peu retombée dans l’anonymat. Il faut dire que la jeune femme à l’époque, s’est découvert une passion peu ordinaire : la naturopathie. C’est une pratique qui consiste à équilibrer le fonctionnement de l’organisme par des moyens dits naturels. Mais si tout va bien pour elle aujourd’hui, son destin aurait pu connaître un destin bien différent. En effet, elle a notamment été victime d’un grave accident de la route, à l’aube de ses 31 ans.

C’est dans une interview pour “Ici Paris” que Sylvie Bertin a accepté de revenir sur ce douloureux souvenir :”Je traversais la rue sur un passage piétons et j’ai été percutée violemment par une voiture. J’ai reçu le pare-brise en pleine face. Mon visage était abîmé, mon épaule également. Je me pouvais plus m’alimenter avec des aliments solides” commence par dire l’ancienne Miss France. Elle raconte ensuite son expérience de mort imminente : “Lors de cet accident, j’ai également vécu une sortie hors du corps. J’ai connu l’expérience du tunnel décrite par tous ceux qui vivent une expérience de mort imminente”.

Miss France : Sylvie Bertin raconte son expérience avec la nature

Selon Sylvie Bertin, son rétablissement, elle le doit seulement à son alimentation et sa proximité avec la nature. En effet, alors qu’un chirurgien souhaitait l’opérer afin de placer une broche au niveau de son épaule, elle a décidé de faire différemment. Elle se baladait notamment en forêt pour pouvoir respirer les odeurs de pins et se connecter à l’énergie des arbres : “J’ai fait des applications de chaud, j’ai adopté une alimentation équilibrée… Le contact avec la nature m’a été d’un grand secours”.

Et effectivement, Sylvie Bertin a su gérer toute seule sa blessure et aujourd’hui elle n’a qu’une petite séquelle liée à l’accident : “Aujourd’hui, l’os de ma clavicule ressort toujours et bouge un peu“. Ce terrible moment aura au moins eu l’avantage de lui donner un déclic : de quitter Paris. En effet, la jeune femme a déménagé dans le sud très rapidement après ce mauvais moment : “J’en rêvais depuis longtemps“, conclut l’ancienne Miss France.