Au cours de sa vie, le chanteur Serge Gainsbourg a eu de grandes histoires d’amour et d’autres plus discrètes… Une certaine Marie, qui prétend avoir été l’une de ses dernières maîtresses, raconte leur relation dans un livre. Elle n’épargne pas l’artiste mythique !
Il y a eu Jane Birkin, mais aussi Brigitte Bardot ou Bambou, mais Serge Gainsbourg n’a pas toujours été un fidèle homme à femmes.
Dans les dernières années de sa vie, Serge Gainsbourg a fréquenté une jeune fille, Marie. Elle est aujourd’hui sortie de son silence et raconte cette histoire d’amour dans les pages d’un livre intitulé Il était une oie.

Longuement interrogée par Nice-Matin, Marie qui ne donne pas son nom de famille pour ne pas être trop exposée, car elle est professeur de français – a raconté comment elle est passée de jeune fan à amoureuse. Ayant quitté Bordeaux pour Paris, elle a pu passer du temps dans les bras de Serge Gainsbourg, qu’elle avait contacté des années auparavant par courrier.

Elle a passé des moments merveilleux avec lui, comme lorsqu’il l’a invitée chez Castel ou qu’il a joué du piano juste pour elle. Une histoire qui, selon elle, va durer trois ans. Et qui, finalement, a rapidement pris une tournure moins idyllique que prévu. “La première fois que Serge Gainsbourg m’a invitée à dîner, j’étais sur un petit nuage, mais je me suis vite rendu compte que Gainsbourg était devenu Gainsbarre. Il buvait le matin, il fumait constamment aussi”, se souvient-elle.

Selon Marie, la séparation de Serge Gainsbourg avec Jane Birkin – mère de sa fille Charlotte – l’a marqué à vie et il est devenu “incapable d’aimer vraiment”. Entre une consommation excessive d’alcool, une carrière en déclin qui le rendait triste et un mauvais caractère, la jeune femme a encore de “l’admiration” pour lui à cette époque. “De la compassion aussi, et parfois de la pitié, car il pouvait être pathétique et ridicule”, ajoute-t-elle sans filtre. Puis un autre homme, Hyppo, est finalement entré dans la vie de Marie, mettant effectivement fin à sa relation avec le chanteur.

Marie se souvient d’une “passion destructrice” avec Serge Gainsbourg et si, pendant des années, elle a gardé cette idylle pour elle, c’est lorsqu’elle a fait travailler ses élèves sur une des chansons du chanteur qu’elle a ressenti le besoin d’en parler publiquement. Si elle n’était plus avec lui lorsqu’il est décédé en 1991, elle assure qu’il est “mort malheureux”.

Serge Gainsbourg : sa liaison avec Brigitte Bardot, alors qu’elle était mariée, “la situation était insupportable, infernale”.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Psych-A-Rella Club (@psycharellaclub)

L’homme à la tête de chou sera dans tous les souvenirs, à l’occasion d’une émission spéciale de Taratata ce samedi 10 avril sur France 2 consacrée à son immense carrière. L’occasion de revenir sur sa relation avec Brigitte Bardot, qui reste l’une des romances les plus marquantes de ces soixante dernières années.

Nous connaissons tous l’idylle qui s’est déroulée en 1967 entre Serge Gainsbourg, alors en pleine ascension médiatique, et Brigitte Bardot, sex-symbol mondialement connu. Mais saviez-vous qu’au total, leur relation n’a duré que trois mois ! Ou plutôt quatre-vingt-six jours, comme aimait à le dire la chanteuse.

Une romance aussi courte qu’intense entre les deux amants qui ont dû vivre cet amour caché. À l’époque, Brigitte Bardot était mariée à l’homme d’affaires allemand Gunter Sachs, qu’elle a épousé en 1966. Leur relation se détériore sensiblement lorsque l’interprète du Poinçonneur des Lilas l’appelle pour lui proposer une chanson qu’il a écrite pour elle.

Lorsqu’elle reçoit Serge Gainsbourg chez elle, la connexion met du temps à se faire, les deux étant mutuellement intimidés, mais après un soir où le compositeur fredonne le tube qu’il a écrit pour elle, Harley Davidson, ils ne se quittent plus. “Entre lui et moi, c’était une passion immense comme un feu de forêt qui brûle tout”, a-t-elle avoué au journaliste Christian Brincourt, qui l’a raconté dans Paris Match en 2018.

Les amoureux ne se quittaient plus et lorsque Brigitte Bardot lui demanda de lui écrire la plus belle chanson d’amour, l’auteur lui répondit par l’une de ses plus belles chansons, Je t’aime moi non plus. Gunther Sachs s’oppose à la sortie de la chanson, qui ne sera commercialisée que des années plus tard, Jane Birkin prenant la place de BB aux côtés de Serge Gainsbourg. Mais la relation artistique entre les deux amants ne s’arrête pas là, puisqu’ils chanteront Bonnie and Clyde, un duo mythique sorti en janvier 2018.

Malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin. L’héroïne du Mépris de Jean-Luc Godard a mal vécu cette relation cachée et a décidé d’y mettre un terme pour retourner auprès de son mari, Gunther Sachs. La nouvelle a été dévastatrice pour Serge Gainsbourg, qui avait vécu intensément cette relation. “Il comptait beaucoup pour moi, mais la situation était insupportable, infernale”, expliquait-elle à l’époque.

La presse, qui évoque cette idylle qui fait grand bruit en France et à l’étranger, annonce leur rupture, mais les deux artistes continuent d’entretenir une relation amicale pendant plusieurs années. Serge Gainsbourg retrouve l’amour en 1968 avec une jeune Anglaise rencontrée sur le tournage du film Slogan, Jane Birkin. Brigitte Bardot, quant à elle, divorce en 1969 avant de refaire sa vie avec l’industriel Bernard d’Ormale en 1992.