Sandrine Arcizet revient de loin. Elle n’aurait jamais imaginé vivre un tel cauchemar sanitaire. D’ailleurs, en coulisses, elle a limite plus peur de la réaction de son petit bonhomme que pour les conséquences de la lourde intervention à cœur ouvert. Quel cauchemar éveillé…elle nous dit tout !

Tout n’a pas été facile pour Sandrine Arcizet. Opération, rééducation, c’était l’enfer ! Elle raconte les détails de son calvaire sanitaire.

Sandrine Arcizet en danger !

Sandrine Arcizet est sans doute la personnalité la plus appréciée de C8. En effet, on ne compte plus le nombre d’émissions où elle a fait des apparitions lumineuses. Du reste, au cours de l’année 2020, elle a eu la frayeur de sa vie. En pleine pandémie, ce qu’elle pensait être une angine voir un début de Covid-19 est en réalité une pathologie cardiaque. Et tout ce qui se rattache à cet organe peut avoir des conséquences irréversibles. Menacée du pire, elle commence à peine à retrouver le sourire. C’est pourquoi, elle a accepté d’en dire davantage à nos confrères de Gala !

Un cauchemar sanitaire

Rien qu’à lire le verdict des médecins, nous a le vertige et tombe à la renverse. Sans avoir de connaissances médicales approfondies, on devine la gravité de la situation. Sandrine Arcizet souffre d’un anévrisme de l’aorte. Vu que cette artère est fondamentale et qu’elle a un lien avec le thorax, il faut opérer d’urgence. Autant se le dire, c’est l’évidence, il y aura de nombreuses conséquences sur son quotidien. Plus rien ne sera comme avant. Consciente de ce qui se risque de se passer si elle n’intervient pas et se refusant à baisser les bras, elle se range du côté des médecins.

Une fois qu’on met le pied dans l’enfer des hôpitaux, de nombreuses turbulences arrivent. Et ça, ce n’est pas Michel Drucker qui pourra dire l’inverse. Fatigué, on lui impose une lourde opération cardiaque. Au cours de cette dernière, il a failli se faire amputer de la jambe ! À l’instar de sa collègue de C8, il tente de dissimuler la vérité à ses responsables. Il fait tout pour se remettre sur pied et revenir à l’antenne rapidement.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sandrine Arcizet (@sandrinearcizet)

Pas la peine de cacher les choses, tout finit par se savoir. “Quand on vous dit que vous allez être opérée à coeur ouvert, franchement c’est hyper compliqué. On se demande si le ciel nous tombe pas sur la tête, si c’est vrai, si les médecins ne se trompent pas.” Cette lente remise en question se résume de la manière suivante. “Je pensais vraiment mourir.” Sandrine Arcizet souhaite plus que tout voir son petit bonhomme grandir dans de bonnes conditions. Donc, au début, il n’est pas question de lui donner une mauvaise image. Elle souffre oui, mais en silence. D’ailleurs, en ce qui concerne sa rééducation, elle va prendre une décision radicale.

Un secret mal gardé

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sandrine Arcizet (@sandrinearcizet)

Même si aujourd’hui, elle regrette son geste, elle estime qu’elle a fait ça pour le protéger. Sandrine Arcizet a préféré jouer la carte du silence plutôt que du traumatisme. ” J’ai voulu lui cacher entre guillemets mon opération parce que j’avais peur qu’il s’angoisse. Et à 5 ans, je me disais quand même qu’une opération du cœur de sa maman, ça allait être compliqué.” Mauvaise pioche, car malheureusement, son plan échoue et elle sait exactement pourquoi. “Un enfant, c’est une éponge et ça comprend tout, donc il faut tout lui dire. Ils entendent tout, on ne se rend pas compte comme ça.”

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sandrine Arcizet (@sandrinearcizet)

Aussi, si l’un de ses fans est dans sa situation ou bien doit subir une opération compliquée, elle lui recommande de jouer cartes sur table. Au moins, cela ne devient pas un sujet tabou qui peut endommager une complicité mère / fils ! Contre toute attente, elle arrive à retrouver des forces rapidement. Ses followers vont ne se rendre compte rien. Elle va profiter de son travail pour trouver et partager des astuces ludiques. “Cétait le premier confinement, donc je me suis remise à faire du sport à fond, tous les soirs chez moi, des live avec C8. Ça m’a redonné confiance en moi. (…)”

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sandrine Arcizet (@sandrinearcizet)

Pour conclure, Sandrine Arcizet sait qu’elle doit une fière chandelle à la vie et plus spécifièrent à son docteur. Dans un sourire, elle précise que “le c*rps humain a des ressources qu’on n’imagine pas. (…) Si mon médecin ne me l’avait pas dit, je ne serai peut-être pas là aujourd’hui” Quel troublant retour d’expérience ! Bien entendu, nous lui souhaite le meilleur et espère sincèrement que tout sera derrière elle bientôt.