Pour la seconde année consécutive, la rentrée scolaire pose débat. En effet, personne ne sait si elle se passera bien ou bien si elle engendra un rebond de l’épidémie de la Covid-19. En tout cas, les spécialistes sont formels. On doit faire attention à tous les détails si on veut éviter un énième rebondissement sanitaire.

À cause de la rentrée scolaire, le torchon brûle entre les scientifiques et le ministre de l’Éducation nationale. Comment les réconcilier ?

Attention à cette nouvelle rentrée scolaire à haut risque !

Les semaines défilent et la Covid-19 est toujours présente dans notre quotidien. En effet, l’apparition du variant Delta a semé le trouble aussi bien dans l’opinion que dans les services hospitaliers. Plus que jamais, les deux doses sont devenues un sujet de tension dans les familles. Ceux qui refusent ou qui ne comprennent pas l’utilité d’un pass sanitaire battent le pavé presque tous les samedis. Quant aux autres, ils redoutent fortement la rentrée scolaire dans de telles conditions. Longtemps discutée, la vaccination pour les enfants de moins de douze ans pose problème. Et si le fait de ne pas franchir le pas nous faisait repartir en arrière ?

Une vaccination contrastée

Du reste, pour les adolescents jusqu’à 17 ans, ils sont également minoritaires. Presque la moitié n’a pas encore reçu sa seconde dose. En analysant les derniers chiffres, la rédaction d’nous se rend compte que seul un tiers de cette tranche d’âge a un schéma vaccinal complet. On le sait. C’est largement insuffisant pour rassurer les parents comme les scientifiques. Alors comment faire pour cette rentrée scolaire se passe bien ? À quelques mois de la future élection présidentielle, la majorité est consciente qu’elle doit apaiser et non pas imposer. Donc, l’objectif est d’éviter les fermetures de classe voir d’école sous peine de sacrifier une autre génération d’étudiants !

En ce qui concerne les gestes barrières, ils font la polémique. Tout d’abord, les autorités pensent que les enfants de maternelle ne sont pas en mesure de garder leur masque. Et c’est vrai que cette image a tendance à briser le cœur. À quelques jours de la rentrée scolaire, des enseignants commencent à se manifester. Ils craignent que cela ait un impact sur l’apprentissage. Ensuite, lors d’activités sportives ou de l’heure du déjeuner à la cantine, la loi stipule qu’il n’est pas nécessaire d’en porter. Dès lors, les scientifiques tirent la sonnette d’alarme quant à la propagation du variant Delta. nous l’a constaté dans les départements d’outre-mer où la situation a vraiment dégénéré !

Des décisions qui sèment la polémique

Évidemment, arrive ensuite aussi la question du pass sanitaire. Et pour ça, Jean-Michel Blanquer semble avoir tranché. À ses yeux, il n’y en a pas besoin pour y accéder. Si nous devait résumer les choses, c’est le seul endroit en France où peut aller sans avoir à dégager son précieux sésame papier ou sur son smartphone. Hélas, selon les derniers chiffres, les jeunes seraient dans le viseur du variant Delta. C’est un véritable engrenage puisqu’il est extrêmement contagieux et pourra éventuellement circuler parmi les membres d’une même famille. La rentrée scolaire a un arrière-goût de déjà-vu. La psychose s’installe dans les esprits des parents, mais aussi de tous les soignants.

Pour preuve, Hélène Rossinot, médecin dans la Santé Publique, jette un pavé dans la mare. Elle estime que cet ensemble de mesures pour la rentrée scolaire ne prend pas le bon chemin. Elle se justifie de cette manière .”Il y a un gros risque que les enfants soient très contaminés. En plus, ils ne sont pas protégés car pas vaccinés. Même chez eux, le coronavirus – et a fortiori le variant delta – peut provoquer des hospitalisations. Mais également, des séquelles longues et des formes graves.” Croisons les doigts pour qu’on puisse trouver une solution le plus rapidement possible ! En attendant, prenez soin de vous et de vos proches. Ce n’est qu’en la jouant collectif que nous arriverons à nous sortir de cette crise sanitaire avec les honneurs. Nous vous promettons que nous suivons les tenants et les aboutissants de cette histoire avec la plus grande attention.