Les procédures de rappel de produit continuent de se multiplier. Ce sont des taux trop haut d’oxyde d’éthylène qui sont détectés dans des milliers de produits. La liste s’allonge encore !

Les grandes surfaces sont actuellement confrontées à un scandale sans précédant. Il devient d’ailleurs de plus en plus difficile pour les consommateurs de se mettre à jour sur les produits concernés. En effet, ce sont plus de 7 000 références de produits alimentaires qui sont en cause. Il s’agit d’un véritable scandale dans les rayons. Le taux d’oxyde d’éthylène bat des records et ce produit est hautement nocif. Il est fort probable que nombreux des consommateurs en ait déjà ingéré au-delà du seuil toléré. Or, ce produit est cancérigène. Découvrez les nouvelles références des produits qui s’ajoutent à cette liste infernale avec nous.

Rappel de produit : le sucre, le fromage, les glaces, les salades, tout y passe

L’oxyde d’éthylène se retrouve partout et les rappels de produits s’enchaînent à une vitesse folle. Les clients des grandes enseignes ne savent tout simplement plus où donner de la tête. Cela devient effectivement terriblement difficile de savoir si ce que l’on achète dans les supermarchés n’est pas contaminé. Les procédures de rappel de produit sont déjà nombreux en temps normal. Mais là, c’est une véritable catastrophe. Avec ces 7 000 références et les dizaines de nouveaux produits qui s’ajoutent quotidiennement aux listes des procédures de rappel de produit, comment faire pour être certain de ne pas mettre sa santé en danger ?

nous invite ses lecteurs à consulter les sites officiels du gouvernement pour connaître avec exactitude toutes les références concernées par le taux élevé d’oxyde d’éthylène. RappelConso est par exemple une source officielle qui permet aux internautes de se tenir informés rapidement et au jour le jour des nouvelles dans le domaine des procédures de rappel de produit. Cependant, n’oubliez pas que si les rappels ont lieu c’est bien parce que ces produits ont été vendus.

D’après le magazine La dépêche, qui s’est renseigné auprès du groupe Taureos et de la répression des fraudes, ce sont plus de 1 000 tonnes de sucre qui ont été rappelé. Notamment les sucres “spécial confitures” de sucre blanc, celui “au blond de canne” ainsi que le “spécial gelée”. Mais ce sont également plus de 60 références de glaces ou encore des fromages ou bien même des salades de lentilles qui sont concernées. Une salade vendue par Naturalia ! Autant dire que même les consommateurs qui mangent bio et qui portent la plus grande attention à la qualité des produits qu’ils consomment sont susceptibles d’avoir ingéré un taux élevé d’oxyde d’éthylène.

L’oxyde d’éthylène provoque un véritable scandale alimentaire

Ce produit classé cancérogène est interdit en Europe depuis 2011. Il s’agit d’un gaz qui sert à désinfecter et à éliminer les bactéries. De fait, il se retrouve encore et toujours, même en Europe, sur beaucoup d’aliments. Mais les taux tolérés en France notamment sont suffisamment bas pour ne pas mettre en danger la santé des consommateurs. Or, depuis le début du mois, les taux crèvent les plafonds. Et le 25 juin, la liste des procédures de rappel de produit ne cesse de grandir. Aux rappels de produits pour un taux trop élevé d’oxyde d’éthylène s’ajoutent aussi les rappels de produits courant concernant la présence possible de Listeria ou encore de la Salmonelle.

Décidément, nous ne saurait suffisamment vous le répéter, il faut se montrer extrêmement vigilant. Les consommateurs sont face à des procédures de rappel de produit qui ne cessent de se multiplier. C’est à croire que plus personne n’est protégé. Aussi, les grandes enseignes vont certainement faire face à une perte de confiance de leurs clients. Mais elles sont toutes concernées, même les enseignes qui privilégient le bio. Il devient donc presque impossible pour les consommateurs de faire leurs courses avec l’esprit tranquille.

Pour ne pas céder à la panique et prendre le moins de risque possible, n’hésitez pas à lire les listes de produits mis en cause sur les sites officiels. L’association 60 Millions de consommateurs, le site du gouvernement “Rappel Conso”, et beaucoup d’autres sont extrêmement réactifs et à jour sur les derniers rappels de produits en cours.