Alors que l’enquête pour abus contre Patrick Poivre d’Arvor a été classée sans suite, Florence Porcel dépose une nouvelle plainte. L’avocate de l’ancien journaliste a réagi et pris la parole pour la première fois.

prescription de certains faits supposés. Cependant, elle profite également de cette occasion pour évoquer la nouvelle plainte de Florence Porcel. nous revient donc pour vous sur ces déclarations entre soulagement et inquiétude.

Affaire PPDA : son conseil juridique s’exprime

Un classement sans suite logique ?

Ce vendredi 25 juin, l’affaire poursuivant PPDA pour des faits d’agression et d’abus vis-à-vis de Florence Porcel a été classée sans suite. En effet, aucune preuve n’a pu démontrer la culpabilité du présumé coupable. De plus, la prescription de certains faits ne pouvait entraîner de poursuite et un procès visant l’ancien journaliste de TF1. Malgré les huit plaintes de la plaignante, l’ex-star du journal ne devra donc pas se présenter devant un juge.

Bien déterminée à poursuivre son combat jusqu’au bout, Florence Porcel a néanmoins déposé une nouvelle plainte. Interrogée sur le sujet sur le plateau de BFMTV, Jacqueline Laffont l’avocate de PPDA réagit. ” C’était la seule décision qui pouvait être rendue. Je m’exprime à titre personnel pour la première fois dans ce dossier. J’ai toujours refusé de le faire parce que je trouvais qu’il était normal de laisser la justice travailler. La justice a travaillé pendant quatre mois (…). Une enquête approfondie a été menée, 23 personnes ont été entendues, la plaignante principale, Madame Porcel a été entendue à deux reprises, nous avons apporté des éléments de défense, des preuves ”.

Une affaire loin d’être close ?

Visiblement très déçue par ce verdict, Florence Porcel a donc décidé de ne pas en rester là. De son côté, l’avocate de PPDA reconnaît avoir quelques inquiétudes à ce sujet. Elle ne souhaite effectivement pas que le dossier soit réouvert une seconde fois alors que tout a été dit sur le sujet. Elle souligne aussi la décision courageuse du parquet de Nanterre même si selon elle, c’était la seule décision logique ” au regard de l’absence de preuve “. Jacqueline Laffont avoue d’ailleurs qu’elle et son client étaient très sereins sur l’issue de ses investigations. nous vous explique pourquoi.

En effet, PPDA ne semblait donc pas craindre une issue défavorable. Sûr de son fait, certains éléments l’auraient effectivement rapidement rassuré. Quant à son avocate, elle partage exactement la même analyse : ” Nous étions très tranquilles pour ce qui nous concerne. Nous attendions que la justice passe. Elle est passée aujourd’hui. Franchement, dans cette affaire, je ne crains rien “. Pourtant la nouvelle plainte de Florence Porcel pourrait néanmoins tout remettre en question. Un nouveau procureur pourrait effectivement être désigné dans cette affaire et décidé de tout reprendre à zéro. Cependant, il reste une question en suspens. Quelle est exactement la nature de cette nouvelle plainte ? Car à ce sujet, aucune précision n’est apportée pour l’instant.

D’autres victimes potentielles ?

Malgré cette première victoire, PPDA pourrait néanmoins ne pas en avoir fini avec la justice. En effet, d’autres femmes continuent de crier leur colère et d’accuser le journaliste d’avoir eu envers elle un comportement tout à fait inapproprié. Du côté de Florence Porcel, il existe apparemment une véritable amertume. D’ailleurs, son avocat Emmanuel Moyne a lui aussi décidé de s’expliquer : ” Florence Porcel ne comprend pas cette décision de classement sans suite qui a été rendue aujourd’hui par le parquet de Nanterre. Elle a déposé plainte pour des faits qui sont intervenus en 2009, des faits qui ne sont pas prescrits. Elle a apporté au soutien de sa plainte, un certain nombre d’éléments précis et circonstanciés qui viennent corroborer son récit et qui n’ont pas été pris en compte ”.

En résumé, l’écrivaine est vraiment très déçue comme l’explique son avocat. Mais elle pourrait en réalité ne pas être la seule. Il faut ainsi rappeler qu’au total vingt femmes ont toutes témoigné contre PPDA. Cinq d’entre elles l’avaient d’ailleurs accusé de fait d’abus, et six de faits d’agression ou de tentative d’agression. Mais pour toutes ces dernières, la prescription a alors été établie. Seul le dossier de Florence Porcel avait donc une chance d’aboutir. Il reste alors à savoir quelle est la nature exacte de cette nouvelle plainte évoquée pour vous par nous. Du côté de l’avocate de PPDA, elle se réjouit de l’issue de ce dossier : ” Cette affaire est celle de Madame Porcel, elle s’est largement médiatisée puisqu’elle a orchestré sa plainte par une campagne médiatique (…) complaisamment soutenue par les médias (…) “. Voilà qui a le mérite d’être parfaitement clair !