Éleveur de vaches laitières dans la Loire, Philippe a participé à la 15e saison de “L’Amour est dans le pré“. Malheureusement pour lui, la relation avec sa prétendante n’a pas pu aller plus loin. Mais il ne désespère pas de trouver un jour la femme qui lui correspond.nous vous explique tout.

Philippe n’a pas su séduire sa prétendante, Florence

Même si tout avait pourtant bien commencé au moment du speed dating, la cohabitation avec Florence fut une grande déception. Mais pas seulement pour Philippe, pour la prétendante également :”Je pense qu’il s’emballe un peu vite, c’est peut-être son tempérament. Mais moi je prends mon temps parce que je ne veux pas être déçue”. Une réceptivité qu’il souhaitait avoir vraiment, mais qui malheureusement n’est pas jamais venue : “C’est fatiguant. Donner, donner, donner. Ca fait cinquante ans que je donne, j’aimerais bien recevoir un petit peu” a-t-il notamment déclaré.

Finalement, tout s’est terminé lors d’une sortie en restaurant. Philippe lui a dit ce qu’il souhaitait chez une femme, c’est à dire de l’échange, et de la sérénité. Il explique ensuite qu’il se posait énormément de questions depuis que Florence est chez lui. Cette dernière, sur la défensive, a dit qu’elle se posait aussi des questions et que c’était difficile de changer à son âge : “On va partir chacun de son côté, parce que je n’y arrive pas. Je suis bloquée“. Malgré la déception, les deux ont passé un très bon moment dans une salle de jeu et se sont promis de rester amis.

Philippe nous donne ses critères pour rencontrer une femme

Si plusieurs couples se forment dans “L’amour est dans le pré”, certains candidats repartent déçus. C’est notamment le cas de Philippe, qui n’a pas su aller plus loin avec sa prétendante. Lors du bilan, Karine Le Marchand lui a alors demandé ce qu’il recherchait chez une femme. L’homme a une réponse toute faite : “posée, calme, avec un petit peu de culture si c’est possible, qui a de la conversation”. Mais attention, il a également un critère rédhibitoire, c’est que la femme soit du signe du Verseau. En effet, selon lui, celles-ci sont trop dans “le mental“.

Si il a réussi à donner ses critères aujourd’hui, il avait du mal à le faire au début de son aventure et d’ailleurs, l’animatrice regrette que ce point n’ait pas été fait avant le début de l’émission. Philippe explique alors que c’est l’émission qui lui avait ouvert les yeux, que lui ne savait pas avant de prendre partie à l’aventure, ce qu’il recherchait chez une femme : “Je pense que c’est l’émission qui m’a permis de me révéler. Il a fallu me mettre un coup de pied au cul” explique-t-il. A la rédaction nous on espère qu’il trouvera vite chaussure à son pied.