Les confrères de Patrick Sébastien craignent toujours ses colères. En effet, malgré son sourire bienveillant, l’homme dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas. Même s’il doit se faire des ennemis dans la profession, ce n’est pas grave. Au point où il en est, il estime qu’il n’a plus grand-chose à perdre / à prouver !

Quand Patrick Sébastien a quelqu’un dans le nez, il le fait savoir dans la presse ! Aujourd’hui, c’est Nagui qui en prend pour son grade !

Patrick Sébastien a la rancune tenace !

Depuis trois ans, Patrick Sébastien rumine sa colère contre France Télévisions. Après avoir occupé la tranche du samedi soir pendant des années, la direction décide de se rompre le contrat. Pour les fans de la première heure, c’est un vrai tsunami. Pour le principal concerné, la vengeance est un plat qui se mange froid. Avec le protocole sanitaire, pas évident d’organiser des spectacles comme il en a l’habitude. Heureusement, avec ses relations, il va réussir à faire un joli pied de nez à son ennemi juré, Delphine Ernotte. Visiblement, ce n’est pas la seule qu’il a dans son viseur. Que s’est-il passé entre Nagui et lui pour que les choses dérapent à ce point de non-retour ? nous vous détaille les dernières révélations !

Patrick Sébastien n’a toujours pas digéré la pilule

Quand on l’interroge sur France Télévisions, Patrick Sébastien se sent mis à l’écart, comme rejeté définitivement du groupe. Après des années de bons et loyaux services, cest le comple. Donc, auprès de nos confrères de Ciné Télé Revue, il déclare avec perte et fracas. « Je suis persona non grata sur le service public, y compris comme invité. Je ne peux pas venir y faire la promo de mon spectacle. » Il déplore fortement la chose, surtout qu’il a vraiment le don pour se lier d’amitié avec les gens. Qu’ils soient anonymes ou bien ancien président de la République, son carnet d’adresse vaut de l’or. Par exemple, lorsqu’il débarque sur le plateau de TPMP, Baba lui déroule toujours le tapis rouge.

Or, ces derniers jours, l’ex-animateur sent la moutarde qui lui monte au nez. Tout d’abord, il tacle l’émission de Jean-Marc Généreux. À ses yeux, son Spectaculaire ne mérite pas que le public s’y attarde. Contre toute attente, c’est Nagui qui va subir le coup de grâce. Vu l’ancienneté du mari de Mélanie Page dans le service public, nous se demande quelle mouche l’a piqué ? Lui qui adore renvoyer l’ascenseur aux nouvelles générations. Au moins, on pourrait éventuellement estimer qu’ils ont ce trait de caractère en commun. Mais pour Patrick Sébastien, pas question que l’on compare à lui !

Aïe, ça pique !

Après avoir annoncé son départ de Tout le monde veut prendre sa place, Nagui veut se consacrer à la musique. Grâce à Taratata et à N’oubliez pas les paroles, il nous prouve que c’est un fin mélomane. Souhaitant concurrencer The Voice, il crée un concept qui offre une carte blanche aux auteurs-compositeurs. Donc, il nous vend son projet comme quelque chose de novateur qui devrait révolutionner le paysage. Malheureusement, pour Patrick Sébastien, la mayonnaise ne prend pas !

Pour le public, c’est la Bérézina. The Artist n’arrive pas non plus à convaincre. Patrick Sébastien déplore ce paradoxe. « Il y a des gens qui font 6% d’audience et qui peuvent continuer à faire de la télé. Nagui, il peut se planter, faire moins d’un million de téléspectateurs, il sera toujours là. » Dans son collimateur, il y a toutes les « émissions produites par Banijay, sa société de production ». Sarcastique, il enfonce le clou. « On est pourtant sur le service public, c’est fait avec le pognon » du contribuable.

D’ailleurs, en parlant de cette société, Patrick Sébastien jette un pavé dans la mare « Il y a des trucs qui échappent à la loi. Il y a un gars qui s’appelle Takis Candilis qui travaillait chez Banijay et qui est devenu numéro 2 de France Télévisions. Il a fait le ménage dans les programmes pour mettre les émissions de Banijay. » Le mari de Nathalie s’interroge et titille notre curiosité. « Est-ce légal ? C’est hallucinant« .

Et le mot de la fin est …

Quand il analyse son limogeage de France Télévisions, Patrick Sébastien a les larmes de rage qui lui montent aux yeux. « Je me suis retrouvé dans le collimateur de Delphine Ernotte en tant qu’homme blanc de plus de 50 ans. On n’a pas le droit de virer quelqu’un ni pour son âge, ni pour sa couleur de peau » Et vous, qu’en pensez-vous cher lecteur ? Est-ce que Nagui n’est pas un prétexte pour rallumer la mèche ? Qui aura le dernier mot ? Pour l’instant, personne n’a réagi de l’autre côté. Si jamais, ça bouge, on vous tient au courant ! Suite au prochain numéro d’nous !