Le célèbre chanteur et acteur, Patrick Bruel a vécu une année 2020 particulièrement difficile. En effet, la crise sanitaire a frappé de plein fouet le pays et a fait des ravages sur son passage. Les contaminations en masse de ce virus ont littéralement bouleversé le quotidien de toutes les populations du monde.

Alors que certaines personnes s’en sortaient avec des formes légères, d’autres quant à elles ont té confrontées à des formes très sévères. La star, Patrick Bruel n’a pas dérogé à la règle et reste très marqué par sa contamination au covid 19, qui a engendré sur son passage un bilan très lourd.

L’heureux papa de deux enfants a avoué avoir eu la peur de sa vie. « J’ai eu un peu peur à un moment donné. La grande particularité de cette saleté, c’est qu’elle ne touche pas les gens de la même façon. Les symptômes ne sont pas les même pour tout le monde », avait-il indiqué lors d’une interview accordée au magazine France Dimanche.

Avant d’ajouter : « Avec l’aide des médecins, au téléphone, j’ai pu régler la chose. Mais ce n’était pas vraiment une mince affaire. J’en suis au vingtième jour, mais j’ai vraiment passé un sale moment ! On ne sort pas indemne d’une telle histoire, d’une telle aventure, d’une telle tragédie. Cela amène forcément à beaucoup de réflexions, à titre global, mais aussi à titre global ».

Il a tenu à remercier ses fans durant son dernier concert. « Merci d’être là, d’avoir bravé tous les obstacles. Merci au festival de s’être maintenu. En vous entendant chanter, j’ai l’impression que vous êtes 10 000. Moi, ça me va. Tant pis pour ceux qui avaient acheté leur place et ne sont pas venus, à cause du pass sanitaire. Pourtant, ça arrange bien des choses, ce pass. », a-t-il confié.

Avant de poursuivre : » En revanche, on doit pas en faire un acte politique, on peut penser ce qu’on veut du gouvernement, mais je crois qu’il fallait avoir une grande honnêteté intellectuelle et ne pas faire l’amalgame par rapport à un geste sanitaire et médicale ».