Le couple britannique Harry et Meghan a signé un juteux contrat avec Netflix ainsi qu’avec Spotify. Mais tout laisse présager que ce sera un fiasco…

«Personne ne veut voir ça ! ». On ne peut pas faire plus clair. Et c’est la grande éditorialiste du New York Post, Maureen Callahan, qui le dit. Fin juin, la journaliste annonçait un gros bide à propos de la série documentaire que Meghan et Harry concoctent pour Netflix sur les Invictus Games.

Il faut dire que rien ne semble avancer sur ce projet. Harry a pourtant décroché d’énormes contrats avec les deux plateformes Spotify et Netflix en 2020. Mais aucun contenu de haute volée n’a pour le moment été publiée. On dénombre en effet pour le moment seulement quelques minutes de podcast sur Spotify. Quant à Netflix, à part l’annonce de deux séries, rien n’est sorti.

L’arroseur arrosé

Il semblerait que Meghan et Harry ne soient plus à un scandale près ! Après l’interview choc avec Oprah, ils ont en effet accumulé les déboires. On se souvient notamment du scandale « Procter et Gamble ». Meghan et Harry avaient ainsi annoncé que leur Fondation Archewell avait signé un « partenariat mondial » avec la multinationale P&G. Il s’agit, disent-ils, de « construire des communautés plus compatissantes ». En réalité, il semblerait qu’il s’agisse surtout de réaliser des ventes Asie et en Afrique de crèmes éclaircissantes pour la peau. Ces produits très controversés réduisent la concentration ou la production de mélanine – le pigment qui colore la peau.

Des militants antiracistes ont d’ailleurs pointé du doigts ces produits depuis longtemps. Ils dénoncent un racisme indus par l’idée que « la valeur d’une personne se mesure par la couleur de sa peau ». Et donc qu’une peau claire est mieux qu’une peau foncée. Le géant Procter & Gamble, c’est une entreprise jugée raciste. Car cette dernière se fait des millions de livres sterling en vendant en Afrique et en Asie des crèmes blanchissantes pour la peau. Alors, c’est un peu étonnant qu’aujourd’hui, Meghan Markle et son mari Harry s’associent à ces produits. Surtout quand on connait la teneur de l’interview avec Oprah qui s’est déroulée début mars…

Harry : Où sont passés les dizaines de millions de dollars ?

Si Netflix peut l’avoir mauvaise, c’est pour de bonnes raisons. Car le contrat d’Harry s’élève à 150 millions de dollars ! Quand on sait les sommes qu’ils ont décroché, il y a de quoi pâlir. Le rédacteur en chef royal du Mirror, Russell Myers, a d’ailleurs indiqué que l’absence de contenu proposé par le couple allait forcément provoquer des étincelles. Interviewé par Today, l’expert royal s’impatiente. Il anticipe même que les plateformes vont forcément “se demander où est passé l’argent”… D’après lui en effet, les patrons de Spotify et de Netflix vont exiger de savoir “où vont exactement leurs dollars durement gagnés“.

Désormais, indique-t-il, “la pression monte pour que Meghan et Harry respectent leurs accords avec Spotify et Netflix. De gros capitaux sont en jeu. Ils ont été payés à hauteur de 150 millions de dollars pour l’accord qu’ils ont signé avec Netflix. Spotify leur a donné entre 30 et 50 millions de dollars. Et où est le contenu ? Nous avons eu un podcast jusqu’à présent, et cela n’a pas embrasé le monde. Et ils ont promis une émission Netflix qui, j’en suis sûr, sera fantastique car tout tourne autour des Jeux Invictus“, développe-t-il dans le journal Today.

Ils embauchent un producteur nominé aux Oscars

Pourquoi Meghan et Harry prennent-il autant de temps à livrer ces contenus ? La naissance de Lili y serait pour quelque chose. Mais Harry collabore pourtant avec une grande pointure du monde audiovisuel. Il s’agit du producteur Ben Browning, nominé aux Oscars. Ce dernier va diriger la production de contenu vidéo d’Archewell. En avril dernier, ce collègue d’Harry dernier a d’ailleurs fait savoir que leur premier projet serait un docu-série qui suivrait une compétition sportive pour vétérans de guerre, fondée par le prince Harry.

Harry : Coup de théâtre !

Jeudi dernier, après une attente sans fin ces dernières semaines, Ben Brownig fini par annoncer que Meghan Markle produirait également une série animée intitulée “Pearl”. Malheureusement, cette production n’a encore aucune date de sortie connue. On sait par contre qu’il s’agit de l’histoire d’une jeune fille de 12 ans, reflétant les femmes influentes de l’histoire. Et puis, le couple sulfureux de la couronne britannique vient de remporter une nomination aux Emmy Awards pour leur interview avec Oprah Winfrey. Ils sont donc bels et bien de retour sur le devant de la scène !