Tout au long de sa carrière, Nagui a côtoyé de nombreuses célébrités. L’animateur star de France Télévision a, on l’imagine, sans doute une centaine d’anecdotes les concernant. Et s’il décide d’en garder certaines pour lui, sa langue se délie parfois. Et mercredi 21 juillet, sur le plateau de Tout le monde veut prendre sa place, il a révélé une surprenante anecdote qui concerne un des rappeurs les plus connus au monde.

Tarata, l’émission que Nagui a présenté pendant 25 ans

En janvier 1993, une émission d’un nouveau genre est arrivée à la télévision : Taratata. Il s’agissait d’un programme télévisé musical présenté par Nagui. Et le présentateur a marqué les esprits puisqu’il a remporté, à deux reprises (1995 et 2000), un Sept D’or pour récompenser son travail.

L’animateur a eu l’occasion de voir passer un nombre incalculable de stars de la chanson qui venaient pour performer sur scène leurs chansons. Et certaines étaient apparemment plus sympathiques que d’autres. En effet, en 2016, il avait fait une révélation croustillante au sujet d’un chanteur dont il a décidé, cependant, de taire le nom. Il en avait parlé avec les mots suivants :

“Il y a une chanteur que j’ai reçu dans Taratata, dont j’adorais les chansons mais qui est un gros, gros con ! J’en avais parlé à Jean-Jacques Goldman qui le connaît, et je lui ai dit ‘C’est quand même bizarre, vu les paroles de chansons de ce bonhomme, d’être aussi suffisant, mal élevé et distancié, alors que les textes sont plutôt pour la paix et l’amour’. Et Jean-Jacques Goldman m’avait dit cette phrase formidable : ‘Les chansons sont plus belles que ceux qui les chantent’. Et il a raison“.

Nous n’en saurons pas plus. A vous de voir si vous arrivez avec ces quelques mots à deviner l’identité du chanteur à succès dont parle l’animateur. Mais le souvenir de cette personne reste peu agréable pour Nagui. En revanche, il a parfois d’autres anecdotes qui prêtent plus à sourire tant elles sont incroyables. Et c’est le cas de celle qu’il a dévoilé sur le plateau de Tout le monde veut prendre sa place, mercredi 21 juillet.

Nagui se rappelle de la venue de 50 Cent sur le plateau

Aux États-Unis, un petit nombre de rappeurs connaissent un incroyable succès depuis des années. On pourrait parler d’Eminem, de Kanye West, Jay Z, ou encore 50 Cent. Nagui a eu le plaisir et l’honneur de recevoir ce dernier sur le plateau de Taratata. Et il se rappellera sans doute pendant longtemps de la venue de l’artiste, lunaire d’après les propos qu’il a tenu.

En effet, alors qu’une question de son jeu télévisé concernant l’interprète de Candy Shop, Nagui a décidé de faire une révélation dont il n’avait encore jamais parlé auparavant :

“J’en ai vu quelques gardes du corps, en fonction des stars qui venaient… Mais 50 Cent, si on avait eu un portique de sécurité, ça aurait sonné en permanence ! Il y avait du gun dans tous les sens“. Fidèle à son humour, il a terminé sur un trait d’esprit pour conclure son anecdote : “Et ce n’est pas de la musique à deux balles, je crois qu’il y avait plusieurs balles !“.

La douloureuse histoire de 50 Cent

Si on serait en droit de trouver cela un peu exagéré (après tout, 50 Cent se rendait simplement sur un plateau de télévision français), l’histoire du rappeur nous donne quelques clés pour mieux expliquer et comprendre ce comportement. En effet, alors que sa carrière était encore jeune de quelques petites années, Curtis James Jackson III (son vrai prénom) est attaqué près de l’ancienne maison de sa grand-mère. Son assaillant lui tire dessus à neuf reprises et parvient à le toucher cinq fois (les mains, les jambes, l’épaule, la joue droite et la joue gauche).

Il sera heureusement pris en charge rapidement à l’hôpital dans lequel il restera pendant treize jours. Il se rappelle du moment de son agression : “C’est arrivé tellement vite que je n’ai pas pu riposter… J’ai eu peur du début à la fin… Je regardais dans le rétroviseur en me disant ‘putain, quelqu’un m’a tiré dans la tronche, ça brûle, ça brûle, ça brûle‘”.

A l’instar de Eminem qui avait décidé de raconter sa vie dans le film 8 Miles, 50 Cent a décidé de faire de même en 2005 avec le film Réussir ou Mourir. Et si le long métrage n’a pas été très bien accueilli par la critique, il a permis au rappeur d’exorciser son passé en interprétant son propre rôle.