Mimie Mathy est pudique. Elle n’aime pas montrer sa douleur à ses fans. Pourtant, ce jour-là, elle fait laisser couler les larmes et leur confier son terrible secret. Sans plus attendre, nous vous dit tout sur cette sombre histoire !

On ne présente plus Mimie Mathy ! Pourtant, quand la comédienne tombe le masque, on se rend que la douleur la ronge de tous les côtés !

Mimie Mathy a le cœur brisé !

Pour la génération des années 70-80, le Théâtre de Bouvard est une émission mythique. En effet, à l’intérieur de cette dernière, on a découvert plein d’humoristes qui nous ont fait pleurer de rire. On pense notamment à Chevalier et Laspalès, Les Inconnus ou bien encore à notre Mimie Mathy adorée. À l’époque, elle était très complice à la ville comme à la scène avec Isabelle de Botton et Michèle Bernier. Pour preuve, des années plus tard, elle accepte de chanter un magnifique refrain sur l’amitié à la fille du Professeur Choron. Ces trois là, même si elles ont fait des carrières en solo, elles seront liées pour la vie ! Du coup, on a du mal à la croire quand elle dit qu’elle a “parfois trop de caractère.” En coulisses, elle serait tout sauf un ange gardien. Elle précise à ses fans que tout contrôler est épuisant pour elle et surtout pour ses proches. Elle a le “réflexe de vouloir tout diriger, ça peut être gonflant, je le reconnais“.

Une femme bornée

En s’unissant avec Benoist Gérard, Mimie Mathy a dû accepter de mettre un peu d’eau dans son vin. Même si ce n’était pas gagné d’avance puisqu’elle raconte être “persévérante, au grand désespoir de mon mari. Vouloir y arriver, jusqu’au bout, c’est tout moi.” Pour se démarquer dans le paysage, elle a dû faire des pieds et des mains. Du reste, nous imagine à quel point elle a dû en entendre des vertes et des pas mures sur sa petite taille. Et pourtant, ceux qui jugent sur le physique sont souvent les plus malheureux. La jalousie ou la convoitise sont des défauts qui ne rendent pas heureux ! Aussi, en transformant son handicap en force, elle peut vraiment être fière du chemin parcouru. En ce qui concerne la suite, elle avoue avoir mis en garde son époux qu’elle comptait avoir son dernier souffle sur scène et non pas dans ses bras. Donc, il n’est pas question de l’enfermer à la maison, sous peine qu’elle s’énerve à en faire trembler les murs !

Pourtant, derrière son magnifique sourire, Mimie Mathy dissimule une blessure dont elle n’a pas le remède. C’est simple, elle ne guérira jamais de n’avoir pas eu d’enfants. Au contraire d’artistes qui souhaitent privilégier leurs carrières, “ce n’était pas un choix” de la comédienne. Elle aurait tant aimé pouvoir donner le biberon et s’occuper de la chair de sa chair !

Une douleur qui ne pleure qu’à l’intérieur

“J’ai juste rencontré mon mari à 45 ans. Je ne voulais pas faire un enfant toute seule. On s’est laissé une chance. Elle n’est pas venue”,

En 2013, nos confrères de TV Magazine avaient abordé le sujet avec Mimie Mathy. En une phrase, elle synthétise la situation et par la même occasion, elle nous colle des frissons à l’âme. “Benoist et moi en avons parlé. J’avais 45 ans, mais Benoist m’a proposé d’essayer. Et puis ça n’a pas marché. C’est comme ça…” La rédaction d’nous est tellement triste de lire ce constat d’échec. Comment se reconstruire après ça ? Une chose est sûre. Ces deux-là s’aiment, c’est l’évidence. Et ce petit bébé qui n’est jamais arrivé n’aurait fait que consolider leurs sentiments !

De son côté, Benoist Gérard a déjà quatre enfants. Donc, quoiqu’il arrive, même si Mimie Mathy n’a pas pu changer leurs couches, elle les élève comme si c’était les siens. En vrai (belle-)mère poule, elle souhaite leur transmettre ses valeurs de partage et de bienveillance. Nous n’avons aucun doute sur le fait qu’elle a réussi sa vie professionnelle et personnelle. À chaque fois qu’elle fait partie d’un projet, il pulvérise des records d’audience. Impliquée comme jamais dans la troupe de Les Enfoirés, elle chante, danse et fait tout pour rassembler des fonds pour les Restos du coeur ! Ses ami(e)s ont beau la surnommer Mimie depuis plusieurs décennies, pour nous il s’agit d’une grande dame, indissociable de la culture française ! Pourvu que ça dure et vivement la suite !