Pour des vacances sous le signe du repos et de la détente, il faudra repasser. Malheureusement, Michel Drucker et sa femme, Dany Saval, ont eu quelques frayeurs à déplorer.

Michel Drucker revient de loin, c’est le moins que l’on puisse dire. En effet, depuis son opération du cœur, ses fans sont inquiets pour l’animateur vedette. Impossible d’imaginer Vivement dimanche sans lui pour autant, ni même le paysage audiovisuel. Alors, il était de bon ton d’imaginer que les vacances d’été lui permettraient d’encore davantage se requinquer. Or, la saison estivale n’aura pas été de tout repos pour Michel Drucker et pour son épouse. Le magazine France Dimanche fait état de tous les détails terribles, qui ont pu gâcher les vacances de l’animateur, dans son édition du 20 août dernier. Selon le magazine populaire, c’est l’angoisse qui est le maître mot pour décrire l’été de Michel Drucker.

Michel Drucker a de terribles anecdotes à raconter au public

Les lecteurs d’nous qui sont friands des articles de France Dimanche sauront certainement que ce magazine est maître dans l’art du titre accrocheur. Ainsi, rassurons immédiatement les fans de l’animateur : il se porte bien de même que sa femme. Bien que choqués, ils sont tous les deux en bonne forme. D’abord, il est question des frayeurs d’enfance de Michel Drucker. En effet, il est le fils d’un homme qui était terriblement exigeant avec lui. Médecin de profession, il ne tolérait que l’excellence chez son fils et considérait donc Michel Drucker comme un cancre. Alors, l’animateur parle volontiers de terreur quand il évoque ce souvenir d’été. Son père était effectivement capable de le tétaniser de peur.

“Quand on a dix ans et qu’on est réveillé comme ça par son père, on est tétanisé” disait Michel Drucker.

Son père le réveillait en pleine nuit afin de le faire réviser ses cours. Certes, la méthode est déplorable et aujourd’hui personne ne le mettrait en doute. Mais nous vous rappelle que l’animateur vedette de Vivement dimanche est actuellement âgé de 78 ans. Il en aura même 79 le 12 septembre prochain. Aussi, il a fait les frais de ce que certains pourraient appeler “la vieille école”. Une école dans laquelle les menaces et les punitions avaient leurs places au sommet de l’éducation et où la terreur que le père instiguait chez son enfant était un signe de respect.

Des traumatismes nombreux

Ce qui est terriblement dommage, c’est que ces épisodes nocturnes ont réellement dû être des traumatismes chez Michel Drucker. En effet, il en parle encore aujourd’hui en des termes éloquents. D’ailleurs, il ira jusqu’à reprendre les mots de la chanson de Jean Ferrat : “Nul ne guérit de son enfance”. Mais aussi profondes que soient les blessures de Michel Drucker sur ce sujet, c’est bien un autre drame qui est venu gâcher ses vacances d’adulte. Un drame dont heureusement, seulement du matériel a été perdu. Mais impossible de ne pas imaginer l’issue fatale que sa femme et lui auraient eu à affronter si ils avaient eu le malheur d’arriver quelques 24 heures en avance sur les lieux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Michel Drucker (@michel_drucker)

Le drame prend place au Domaine des Sources, à la résidence de Michel Drucker et de son épouse. Il s’est produit dans la nuit du 2 au 3 juillet. Or, c’est le 4 juillet que le couple prévoyait d’y faire donner une grande fête. Pas de doutes, l’animateur de Vivement dimanche et Dany Saval, sa femme, sont chanceux de ne pas être allés plus tôt sur place. C’est assez terrible à dire mais sinon, nous les aurions peut-être perdu pour de bon. Le fait est que pour préparer cette grande fête, un traiteur est arrivé sur le les lieux le 3 juillet, avant eux. Et là, il s’aperçoit que la maison de Michel Drucker et de son épouse a été cambriolée. Tout est saccagé et le coffre a disparu.

Un miracle malgré le drame

Le traiteur alerte immédiatement les autorités qui se rendent alors sur place. Ils constatent ainsi la disparition des objets de valeur de l’animateur vedette. Mais rapidement, dans la tête des enquêteurs et des victimes du cambriolage, vient à l’idée que si Michel Drucker et son épouse avaient été confrontés aux cambrioleurs, ils auraient certainement été sauvagement attaqués. En effet, un cambriolage peut être terriblement traumatisant. Non seulement parce que l’intrusion en tant que telle est une violation de son espace privé. La violence est réelle même dans l’imaginaire. Mais heureusement, l’intégrité physique de Michel Drucker et de son épouse n’ont pas été menacées. nous imagine que, fatigué par sa mésaventure cardiaque qui a failli lui coûter la vie, recevoir des coups aurait pu le mener au trépas.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Michel Drucker (@michel_drucker)