Le 25 juin 2009 est une date que le monde de la musique ne pourra jamais oublier. Ce jour-là, Michael Jackson perdait la vie. Une nouvelle terrible qui a laissé ses amis et ses admirateurs abattus. Depuis plusieurs années l’état de santé de l’artiste était inquiétant et des détails inédits sur son autopsie viennent souligner ce que ses proches redoutaient.

Onze ans après son décès, les détails liés à ses dernières heures ont été dévoilées. Le 25 juin 2009, le chanteur a été retrouvé décédé, suite à une terrible crise cardiaque liée à une surdose d’anesthésiques donnés par son médecin qui s’appelle Conrad Murray. Une autopsie a été faite dans les heures qui ont suivi pour savoir avec précision les causes du décès du chanteurs. Si à ce moment-là, les médecins avaient dévoilé leurs conclusions, plusieurs données avaient été conservées confidentielles. Des informations très explicites sur les dernières heures qu’a vécu le roi de la pop.

Le roi de la pop prenait énormément de médicaments

D’après le journal britannique The Mirror, le corps du chanteur était très affecté par son mode de vie fait “de chirurgie, d’abus de médicaments sur ordonnance et d’une apparente bataille contre l’anorexie”. En situation de sous poids, Michael Jackson avalait uniquement des médicaments, mis en évidence à l’intérieur de son estomac. Sur son corps on pouvait aussi constater plusieurs piqûres faites pourlui donner des analgésiques qu’il demandant à son soignant. Durant l’autopsie, ont été decelées des traces d’anxiolytique lorazepam mais aussi d’hypnotique midazolam, du diazépam, de la lidocaïne ou encore de l’éphédrine. Le docteur Conrad Murray, a eu une peine de quatre années de prison pour homicide involontaire avant de sortir.

Michael Jackson : Un corps très éprouvé

En plus d’être éprouvé par les médicaments, les données diffusées par le journal anglais indique le recours massif de Michael Jackson à la chirurgie esthétique. Après plusieurs opérations du nez, l’artiste avait un trou à la place de cet orifice lorsqu’il est mort. Le signe de nombreux abus durant des décennies d’après le médecin Pamela Lipkin. « Je crois que ce qui a pu se passer c’est que quelque chose dans son nez, une greffe, un implant, quelque chose est sorti au travers de sa peau », a-t-elle indiqué au support Allure. « C’est apparemment la raison pour laquelle il y a un trou. (…) Ça arrive aux personnes dont le nez a été, à de multiples reprises, retouché qu’il ne reste plus grand-chose à travers quoi respirer. » D’après elle en ayant ce nez ” Michael Jackson avait atteint le point de non-retour ». D’autre part, ses jambes, son dos et ses tibias indiquaient qu’il avait dû tomber de manière assez importante quelques jours avant son décès, d’après The Mirror.

Même plus d’une décennie après sa mort, Michael Jackson laisse une trace immense et une grande quantité de disques. Ses titres sont encore très régulièrement diffusés à la radio et à la télévision. On lui doit de nombreux tubes planétaires.