Ce lundi 18 janvier, sur CNews, Marion Maréchal ne s’est pas gênée pour faire savoir haut et fort ce qu’elle pensait de l’acteur Omar Sy. Ce dernier devrait participer “Beauvau de la sécurité” sur invitation du président de la République, Emmanuel Macron.
Jean-Marc Morandini invitait ce lundi 18 janvier, Marion Maréchal sur le plateau de CNews. Le débat tournait sur le lancement du “Beauvau de la sécurité”. Ce grand chantier prévoit une série de réunions de travail toutes les deux semaines place Beauvau, au Ministère de l’Intérieur.

Il s’agit d’une part d’améliorer les conditions d’exercice des forces de l’ordre. D’autre part, de rapprocher ces dernières avec les Français. Les discussions suivront les propositions de réformes de la police avancées par Gérald Darmanin.

Sous les projecteurs de CNews, Jean-Marc Morandini a demandé à Marion Maréchal comment celle-ci voyait Omar Sy au sein de ce “Beauvau de la sécurité”. La réponse a été pour le moins directe.

“Une espèce de politique casting”

“Je m’indigne. Notamment dans une espèce de politique casting, que l’on puisse, associer un Omar Sy au Beauvau de la sécurité.”, a lâché la nièce de Marine Le Pen. Et de poursuivre : “Omar Sy, c’est le contre-exemple de ce qu’il essaye de démontrer. C’est-à-dire que la société française serait raciste. Omar Sy c’est un homme à qui la France a permis de devenir une star internationale. De devenir multi-millionnaire, d’aller vivre joyeusement aux États-Unis.”

Figure de la lutte contre les violences policières, Omar Sy serait en effet convié à ces grands débats. Mais Marion Maréchal ne semble que le déplorer. “À part dire merci, je ne sais pas ce qu’il devrait dire d’autre…”.

Et elle n’est pas la seule : “Si ce nom était confirmé, ce serait un casus belli (…). On ne l’a jamais entendu compatir quand des policiers sont tués“, a en effet ainsi déclaré un policier dans les colonnes du Point.

Omar Sy mis aux bans par les policiers

“Pour les policiers, le comédien est un épouvantail : il soutient le comité “La vérité pour Adama” et son exil en Californie l’éloignerait des réalités de la société français“, expliquent en effet les journalistes du Point. “Inviter Omar Sy à participer au Beauvau de la sécurité, alors qu’il soutient la honteuse cause Traoré et qu’il présume toujours la police coupable, est une provocation. On ne fait pas entrer le loup partial dans la bergerie!“, a réagit quant à lui le magistrat honoraire Philippe Bilger sur Twitter.

Si “Alliance Police nationale et l’Unsa Police ont déjà annoncé leur volonté de boycotter le dispositif pour des raisons diverses”, le Point rapporte que “d’autres organisations pourraient les imiter après avoir découvert le nom d’Omar Sy parmi les personnalités pressenties pour participer au débat”. Pourtant, le propre d’un débat est de convier différents points de vue autour de la table. Omar Sy n’a pour le moment pas réagi. En tous cas, nous continue d’adorer l’acteur. Surtout depuis sa série Lupin désormais culte sur Netflix !