La présentatrice du JT de 13h de TF1 a récemment accordé une interview au “Parisien”. Elle abordait notamment un sujet délicat de sa vie privée : ses enfants. Sa décision est sans appel !

Marie-Sophie Lacarrau fait parfaitement la part des choses entre sa vie privée et son métier. Être la présentatrice du JT le plus suivi de France, permet au public de vouloir en savoir davantage sur elle. Mais elle est blessée par ce que certains médias ont pu interpréter de ses dires. En effet, elle ne parle que rarement de ses enfants. Or, quand elle l’a fait, la presse a parfois parlé de “sacrifice”. Pour Marie-Sophie Lacarrau c’est tout simplement inacceptable. Ses enfants ne sont pas du tout à sacrifier au profit de sa carrière, sous aucune circonstance. Etant une grande journaliste, elle ne connait que trop bien les façons que peuvent avoir certains médias d’amplifier, voire de déformer, la vérité. Alors, elle estime qu’il est plus sage de ne plus aborder le sujet.

nous revient avec vous sur cette interview du 27 juin menée par Le Parisien. L’occasion de se mettre au claire concernant les dernières évocations des enfants de Marie-Sophie Lacarrau. En effet, elle décide qu’elle ne parlera plus d’eux dans les médias. Sa vie privée le restera car il est trop douloureux pour elle et pour les siens de lire des rumeurs la concernant. Son statut de présentatrice du JT de 13h de TF1 ne doit effectivement pas affecter sa famille. Et c’est donc l’une des seules solutions qu’elle a pour les protéger.

Marie-Sophie Lacarrau reprend le flambeau à la présentation du JT de 13h de TF1

La journaliste n’a pas lésiné sur sa préparation pour reprendre le poste de Jean-Pierre Pernaut. Pour réaliser un excellent travail mais aussi pour être à la hauteur des exigences de son prédécesseur. En effet, elle ne sait que trop l’implication et l’abnégation dont il a dû faire preuve pour amener son JT à la tête des audiences. Marie-Sophie Lacarrau a donc tout de suite été déterminée à faire honneur à la mission qui lui a été confiée.

Depuis le 4 janvier 2021, Marie-Sophie Lacarrau remplace donc celui que l’on disait irremplaçable. Et ce dernier savait qu’elle en avait les épaules et les compétences. D’après les informations délivrées dans le Parisien, le JT de 13h de TF1 est suivi par plus de 5,3 millions de téléspectateurs. C’est-à-dire 41% du public ! nous ne vous surprendra pas en vous disant que c’est un score excellent, à la hauteur des ambitions de la journaliste en arrivant sur la première chaîne.

“Les retours sont extrêmement positifs. je vais d’ailleurs aller au contact des téléspectateurs pour l’élection du Meilleur marché de France. Ça ‘déstrarifie’. Et j’espère que nous aurons l’occasion d’aller plus régulièrement sur le terrain.” disait-elle dans les colonnes du journal. Car, si elle ne veut plus parler de sa vie privée, elle souhaite néanmoins se montrer accessible pour le public du JT.

Une image qui rayonne sur toute la France

Aussi, concernant Jean-Pierre Pernaut, elle en parle sans détours avec le plus grand des respects. “On ne nous a pas trop comparés. Il y a eu des comparaisons sur le journal en lui-même, mais ça reste son bébé. Il passe une fois par semaine pour discuter, échanger, donner son avis sur ce qui lui a plu ou déplu…” disait Marie-Sophie Lacarrau. Les conseils de Jean-Pierre Pernaut sont toujours, et seront toujours, les bienvenus. En effet, qui pourrait se prétendre suffisamment expert pour se passer de son opinion ?

Cela étant dit, Marie-Sophie Lacarrau va néanmoins travailler à s’approprier davantage le JT de 13h de TF1. En douceur et toujours évidemment dans le respect du travail de Jean-Pierre Pernaut, elle espère faire en sorte de s’impliquer encore un peu plus. “Je veux que le journal me ressemble encore davantage. Il y aura de nouvelles rubriques, mais aussi un nouvel habillage.” expliquait-elle alors, toujours dans les colonnes du Parisien. Mais si elle souhaite s’impliquer encore plus, ce ne sera donc pas en évoquant sa vie privée.

“Je n’en parlerai pas davantage. Dans certains interviews, il m’est arrivé d’évoquer mes enfants sans en dire énormément et je n’en peux plus de voir mes propos déformés et sortis de leurs contextes. Récemment, j’ai lu que j’avais sacrifié mes enfants pour en arriver où je suis ! C’est faux et horrible, ils sont toujours passés avant tout. Donc c’est terminé, je n’en parlerais plus.” nous vous le concède, difficile de faire plus clair.