Maeva Martinez fait part de sa détresse sur son compte Instagram. Son fils est venu au monde il y a de cela un mois et elle avoue ne pas réussir à trouver le temps de se reposer. Les pleurs du nouveau-né sont quasiment incessants et lui mettent le moral dans les chaussettes. nous vous partage son message émouvant qui détaille son épuisement.

Maeva Martinez croule sous la fatigue et l’émotion

Maeva Martinez accouchait de son premier enfant le 9 janvier dernier. Son fils, Gabriel, a tout juste un mois mais il semble bien décidé à montrer à sa maman que c’est lui qui commande. La jeune femme fait part de son désespoir de trouver du repos à ses abonnés sur Instagram. Cela tout en s’excusant de ressentir ce qu’elle ressent. Car son discours est bien loin du conte de fée qui entoure les naissances dans notre société. En revanche, beaucoup de jeunes mères se reconnaissent dans les propos de Maeva Martinez. Elle reçoit donc le soutien de ses fans et elle est félicitée pour oser dire qu’elle est exténuée.

La jeune femme n’est pas au bout de ses peines et comme le souligne ses fans, il est très sain qu’elle exprime ses sentiments de façon aussi franche. nous vous dévoile son long message publié sur Instagram quant à son état à fleur de peau.

Une aventure moins idyllique qu’il n’y parait

Maeva Martinez n’enlève rien au fait qu’elle soit ravie d’avoir son fils auprès d’elle. Ni même d’être fière d’être devenue maman. Elle constate des changements dans son comportement et prend confiance en elle quant aux gestes de soins envers Gabriel qui vont devenir des automatismes à force d’habitude. Néanmoins, elle avoue volontiers ne pas « nager dans le bonheur ». Privée de sommeil et dotée d’un fort sentiment d’échec, Maeva Martinez explique que son fils pleure beaucoup et qu’elle ne parvient pas toujours à le calmer malgré ses multiples efforts et tentatives. Le plus émouvant dans son texte dur Instagram, c’est que la jeune maman se remet en question et assume tout autant de ne pas savoir. De quoi donner suffisamment d’élan à ses fans pour la réconforter et la rassurer.

En effet, les jeunes mamans sont épuisées. L’accouchement est une épreuve aussi physique que mentale. Les hormones sont en chute libre et crée chez les femmes un sentiment d’épuisement. Ajouter à cela le sentiment d’incapacité à calmer son enfant et la privation de sommeil dû aux pleurs incessants à de quoi mettre le moral en berne. Heureusement, Maeva Martinez peut compter sur son mari, Julien Havez, pour l’épauler. Et également sur ses abonnés pour l’encourager. De plus, elle indique à la fin de son récit qu’elle met beaucoup d’espoir sur son rendez-vous avec le pédiatre. Pas de doutes, toutes les mamans passent par là et se reconnaissent dans le discours de Maeva Martinez. Mais rares sont celles qui osent publiquement s’avouer dépassée et inquiète, « en direct de nos souffrances » écrit-elle.