Ce vendredi 29 janvier, le candidat Bruno a épaté Jean-Luc Reichmann. En effet, il a deviné une étoile mystérieuse parmi une cinquantaine de cases ! Retour sur cette scène inédite .

Dans l’émission Les Douze coups de midi, Bruno a le vent en poupe depuis le 20 janvier ! En effet, ce candidat enchaîne les succès dans un parfait sans faute ! Et ce vendredi 29 janvier, il a gagné une vitrine de 30 317 euros en trouvant le visage de Pierre Niney parmi plus de cinquante cases. Cette étoile mystérieuse élève désormais sa cagnotte totale à 72 517 euros de gains et de cadeaux !

Sous les projecteurs des Douze coups de Midi, Bruno a expliqué s’être entraîne comme un athlète de haut niveau.« J’ai plusieurs astuces. Quand je pensais que j’avais des lacunes dans un domaine, je faisais des fiches que je relisais pour m’entraîner. Et pour être dans les conditions du plateau et du « Coup fatal », ce que je faisais, c’est que je me mettais dos à la télé, et j’essayais de répondre juste en écoutant votre voix. Parce que souvent, on a le réflexe de lire la question. J’essayais de répondre avant les Maîtres de midi, avant les challengers, pour être dans les mêmes conditions de stress », a-t-il en effet expliqué à Jean-Luc Reichmann.

« Je n’y croyais absolument pas.«

Si Bruno mène un brillant parcours depuis le 20 janvier, il s’est particulièrement illustré ce vendredi 29 janvier. Car il a décroché une étoile mystérieuse ! « IN-CRO-YAAAAABLE !!… DU JAMAIS-VU », s’est ainsi enthousiasmé le présentateur Jean-Luc Reichmann sur Instagram. Au sein de la rédaction de nous, nous n’en revenons pas non plus ! Et cela n’est pas dû au hasard. En effet, Bruno a découvert le vidage de Pierre Niney. Et il a dévoilé à nos confrères de Télé-Loisirs comment il a fait.

« On cherche des références avec des chansons, des titres de films… »

« Je n’y croyais absolument pas. Je pensais que les indices étaient toujours tarabiscotés et improbables. Quand je suis devenu Maître de midi, je me suis dit que l’Étoile mystérieuse ne serait pas découverte avant que les toutes dernières cases ne dévoilent le visage. Mais plutôt que de citer des noms de célébrités au hasard, je me suis dit que je devais chercher des personnalités en rapport avec les indices. Entre le tournage de deux émissions, je me suis amusé à regarder de près la vie des gens sur mon téléphone. A chaque nouvel indice, on cherche à savoir à qui cela peut faire référence.« , a-t-il en effet développé dans les colonnes de Télé-Loisirs.

Et de poursuivre. « On se doute que la personnalité est connue du grand public. Et on cherche des références avec des chansons, des titres de films… Ce qui m’a mis sur la voie, c’est le fond sur le Kilimandjaro, et le kangourou, parce que je savais que sa femme était australienne. J’aime bien Pierre Niney, et je savais qu’il avait joué Romain Gary, doublé Van Gogh… Quand Jean-Luc a confirmé que c’était bien ça, j’étais surpris. Je ne pensais pas que c’était trouvable. Il y a une petite fierté d’avoir pu la trouver alors qu’il restait des cases. » Bravo, il fallait y penser !