L’animateur décide changer du tout au tout pour tenter de nouvelles aventures. Se faisant, il rompt une collaboration vieille de plus de 20 ans et tout ne se passe pas dans le calme.

Laurent Ruquier s’est entretenu avec Le Parisien récemment. Il fait état de son changement de cap professionnel et explique que ses anciens collaborateurs ne sont pas tous ravis de son nouveau départ. En effet, si il pensait que tout se passait pour le mieux, il a été surpris. Alors, il accuse le coup et interpelle le nouveau poulain de son ancienne productrice.

Mory Sacko, ancien candidat de Top Chef, se retrouve à la tête d’une nouvelle émission produite par Catherine Barma. Or, elle était celle qui s’occupait de produire les émissions de Laurent Ruquier. Et notamment On n’est pas couché qui est resté à l’antenne du 16 septembre 2006 au 4 juillet 2020. Depuis, l’animateur vedette anime On est en direct mais il n’a pas choisi Catherine Barma pour l’accompagner dans cette nouvelle aventure. Il avait de bonnes raisons de croire que le changement aurait eu bon pour elle comme pour lui. Mais il se retrouve assigné en justice pour “rupture abusive de relation commerciale”.

Laurent Ruquier raconte tout dans les colonnes du journal Le Parisien. Et nous vous rapporte l’essentiel de ses propos. Surtout le passage dans lequel il met en garde Mory Sacko, le nouveau protégé de la productrice Catherine Barma.

Laurent Ruquier change de discours

Au départ, Laurent Ruquier disait à qui veut l’entendre que le changement a du bon. Qu’il était heureux d’avoir travaillé toutes ces années avec Catherine Barma. Mais aussi qu’ils avaient eu l’intelligence tous les deux de comprendre que plus de 20 ans de collaboration c’est un monde. Pour évoluer et se lancer de nouveaux défis, le changement est important.

L’animateur et Catherine Barma ne s’entendent plus

À présent, ce n’est pas le même discours qu’a Laurent Ruquier adopte. Il se retrouve assigné en justice par son ancienne productrice et a du mal à la digérer. Lui qui pensait qu’elle mieux que personne pouvait comprendre son besoin de retrouver sa liberté, il s’est apparemment trompé. En effet, avant que les tensions n’apparaissent, il était heureux de parler de son besoin de changement dans les médias. “Deux décennies, c’est déjà une longue fidélité. J’ai donné de moi, et je vais vers d’autres choses maintenant. Il faut savoir bouger, changer, comme je l’ai fait en quittant Europe 1 pour RTL après quinze ans.”

Il faut dire que le public avait du mal à comprendre pourquoi Laurent Ruquier voulait arrêter d’animer On n’est pas couché. nous ne vous cache pas que beaucoup imaginaient que la décision ne venait pas de lui et qu’une perte de vitesse dans les audiences étaient l’une des conséquences de cette décision. Mais finalement, c’est son envie de changement qui est la cause de la nouvelle. Et visiblement, Catherine Barma ne le prend pas aussi bien qu’il le pensait.

Une mise en garde à l’attention de Mory Sacko

Laurent Ruquier apprend en effet sur le tard qu’il est assigné en justice par son ancienne collaboratrice pour “rupture abusive de relation commerciale”. Estomaqué et blessé, il déclarait quelques mots bien senti à l’attention de Catherine Barma dans les colonnes du journal Le Parisien. “Je trouve son comportement grossier, pathétique et lâche. J’aurais dû croire Frédéric Lopez et Thierry Ardisson. Avec elle, ça ne peut que mal se terminer.” nous vous précise que Frédéric Lopez et Thierry Ardisson sont deux personnalités qui ont eux aussi travaillé avec Catherine Barma avant Laurent Ruquier.

Aussi, l’animateur de On est en direct décide de mettre en garde les prochains collaborateurs de son ancienne productrice. Il ne lui a pas échappé que Mory Sacko, ancien candidat de Top Chef, s’est engagé avec elle pour une nouvelle émission sur France 3. Selon lui, le jeune chef cuisinier risque de se retrouver piégé comme il l’a été. Il déclarait donc : “Je souhaite surtout bon courage au jeune cuisine qu’elle produit. J’espère qu’il a bien lu toutes les clauses de son contrat. Ce que je n’avais pas fait. Je suis un peu naïf. Catherine Barma a gagné de l’argent grâce à moi sans que je mette le nez dans les comptes. J’imagine qu’elle en a bien profité. On saura le démontrer devant le tribunal.”

Au pied du mur, Laurent Ruquier compte bien se défendre. Avec son avocat, il réclame du coquette somme de 315 891 euros à Catherine Barma. Une somme qu’elle lui devraient encore de ses dernières émissions.