Laurent Delahousse entretient-il une liaison secrète avec Claire Chazal ? Que faut-il penser de sa déclaration enflammée pour l’ex de PPDA ? Décryptage.

Plusieurs magazines people ont fait part de “liens secrets” entre l’ancienne journaliste de TF1 et le présentateur d’Archives secrètes. Mais s’agit-il d’une relation amoureuse ? Ou simplement d’une admiration professionnelle sans borne ?

Tout a commencé au moment de l’éviction de Claire Chazal par TF1, en 2015. A l’époque, pour justifier son licenciement, l’ancien patron de TF1 Nonce Paolini déclarait : “je ne voulais pas que Claire soit battue et qu’on ait un weekend (…) qui entache un bilan formidable”.

Cette mise à la porte a choqué la principale intéressée. « Je ne crois pas que ce soit mon âge qui ait motivé mon départ. Pour dire les choses clairement, il n’y avait aucun motif professionnel dans cette décision. C’est une décision personnelle du président de TF1, c’est tout. Cela étant, je savais bien que ça allait arriver un jour », avait-elle ainsi fait savoir.

“Je ne répondrai pas”

Mais très vite, elle décide de ne plus commenter les propos de Nonce Paolini. Après 20 ans au service de TF1, Claire Chazal avait été remplacée par Anne-Claire Coudray. Amère, Claire Chazal avait donc fait savoir aux journalistes de TV Mag : “je ne répondrai pas” quand ces derniers lui ont demandé une fois encore d’évoquer les justifications ambiguës du big boss.

Et de poursuivre :”je suis très heureuse d’avoir tourné la page et retrouvé quelque chose qui me plaît”. Désormais sur l’antenne de France 5, elle a ajouté : “c’est quelque chose qui restera une partie de ma vie professionnelle très importante et qui me laisse pleine de nostalgie forcément pour un métier que j’adorais, que j’ai fait avec passion et une équipe que j’adorais. J’ai une nostalgie mais je suis passée à autre chose.”, avait-elle ainsi poursuivi.

Pour enfin conclure qu’elle n’était plus téléspectatrice du 20 heures sur TF1 : “je ne regarde pas beaucoup, très honnêtement. Mais j’ai gardé beaucoup de liens avec cette équipe. J’ai n’ai aucune animosité, au contraire”.

Mes week-ends ne seront plus les mêmes”

En tous cas, lorsqu’on apprend que Claire Chazal quitte son siège de présentatrice, Laurent Delahousse réagit aussitôt. « Après 10 ans de vie en parallèle, c’est une page de l’époque élégante du journalisme qui se tourne. Un mélange d’émotion de respect et de souvenirs partagés. Mes week-ends ne seront plus les mêmes”, avance en effet le journaliste.

Il n’en faut pas plus pour que cette déclaration enflammée lance des rumeurs au sujet d’une relation intime entre les deux présentateurs de chaînes concurrentes.

Pourtant, le journaliste vit en couple avec la ravissante Alice Taglioni. Magnifique et mère de trois enfants, elle acceptait d’ailleurs de confier ses secrets de beauté au magazine Marie-Claire. “Je fais du sport, j’essaye d’en faire au moins deux fois par semaine, avec un coach avec qui je travaille depuis longtemps. Ce sont des exercices au sol, de la musculation basique, et des étirements.”, révélait-elle ainsi en 2018.

“Beaucoup de soleil, beaucoup d’amour et beaucoup d’enfants”

Et d’ajouter : “Je fais ça depuis les Chevaliers du Ciel, où j’avais un rôle assez sportif et qui nécessitait que je me muscle au niveau des bras et des épaules. J’ai découvert une nouvelle hygiène de vie et depuis je gère mieux le stress, je me sens mieux. Mais je n’en ferais pas plus (rire)!”.

C’est ainsi que le magazine Voici consacre la Une de son dernier numéro au couple glamour formé par l’actrice et le journaliste. Le couple « s’offre des vacances à leurs images : absolument sublimes”. On y apprend que « si les contes de fées existaient pour de vrai, ils ressembleraient sans doute à la vie de Laurent Delahousse et Alice Taglioni ».

Pour rappel, le 5 mars dernier, Voici avait également évoqué l’attachement des deux tourtereaux pour le Sud-Ouest de la France. “Beaucoup de soleil, beaucoup d’amour et beaucoup d’enfants. Au Cap-Ferret, ils ont une nouvelle fois trouvé les clés du paradis. (…) C’est vraiment leur cocon, leur refuge. (…) Ils vont au marché, font des balades en amoureux, vivent au rythme de leurs enfants(…) Ils viennent ici se ressourcer”. De quoi couper court aux mauvaises langues !