Julien Cohen, en Côte d’Ivoire, fait preuve d’une grande générosité vis-à-vis des artisans locaux

Julien Cohen, le célèbre homme d’affaires, antiquaire et acheteur dans l’émission Affaire Conclue sur France 2, est en voyage en Côte d’Ivoire. Le chineur de renom en profite pour écumer les marchés artisanaux locaux, et fait de belles trouvailles ! Fidèle à sa réputation, l’homme n’en oublie pas d’avoir le cœur sur la main, ce qui ravit les internautes. nous vous raconte tout sur ces petits trésors trouvés par Julien Cohen, et sur sa grande générosité !

Julien Cohen : une passion pour la déco

Julien Cohen est connu pour sa présence en tant qu’acheteur dans l’émission Affaire conclue, sous-titré Tout le monde a quelque chose à vendre. Et des choses à vendre, l’émission n’en manque pas ! Les participants à l’émission nous émerveillent à chaque nouvelle émission avec des objets parfois insolites.

Julien Cohen est un chineur invétéré depuis son adolescence. Sa première carrière d’homme d’affaires laisse place à une carrière d’antiquaire grâce à cette passion pour la déco et les objets anciens.

La production de l’émission Affaire Conclue l’a d’ailleurs repéré grâce à sa très belle boutique à Saint-Ouen. Depuis 2017, il compte parmi les acheteurs emblématiques de l’émission, et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin !

Julien Cohen ne peut pas s’empêcher de chiner. Au travail comme à la maison, à la ville comme à la campagne, et même en vacances, l’homme de 53 ans cherche la bonne affaire.

Tandis qu’Affaire conclue fait une pause estivale, Julien Cohen s’est rendu en Côte d’Ivoire.

Le pays d’Afrique de l’Ouest est connu pour ses nombreuses stations balnéaires de rêve, et ses forêts tropicales luxuriantes. L’acheteur médiatisé s’est ainsi rendu dans la capitale Abidjan. Cette vaste métropole de plus de 4 millions d’habitants est le cœur vivant du pays. Bien entendu, Julien Cohen n’a pas pu s’empêcher d’aller y chiner des petites merveilles.

Des trouvailles exceptionnelles

La Côte d’Ivoire est un pays se développant rapidement tout en gardant des traditions datant de l’époque précoloniale. Le pays regorge de musiques, de gastronomie et de styles d’art typiques de l’ouest Africain.

C’est donc un terrain de chasse parfait pour Julien Cohen, qui aime dénicher des petites perles artisanales et locales. Sa boutique en regorge !

L’homme d’affaires et antiquaire s’est découvert une passion pour un lieu unique, le Centre Artisanal de la Ville d’Abidjan, surnommé le CAVA.

Il s’agit d’un marché d’art et d’artisanat à ciel ouvert, où chaque exposant dispose d’une petite cahute pour y vendre leur production. Bien que le lieu attire quelques touristes, il s’agit avant tout d’un centre authentique ou les locaux se rendent pour leurs besoins en décoration et en petits objets. Julien Cohen raconte : ”Je me suis fait très plaisir sur la déco ! Certes, ce n’est pas des pièces de musée, c’est sûr ! Ça ressemble à ce qui aurait pu être au musée du quai Branly”.

nous vous le rappelle, le musée du quai Branly-Jacques Chirac est connu comme le musée des Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. Il regroupe un grand nombre d’artéfacts de civilisations n’ayant pas ou peu subi d’influence européenne, et donc très différents. Ce que le brocanteur veut dire par cette citation, c’est que la qualité de finition des œuvres du CAVA est assez brut, comparée aux chefs-d’œuvre que l’on pourrait retrouver dans des musées ou des galeries plus classiques.

Le geste touchant de Julien Cohen

Julien Cohen est un homme d’affaires certes, mais c’est aussi un homme au grand cœur. L’antiquaire a décidé de faire un beau geste pour ces artisans Ivoiriens, en achetant pas moins de 56 masques ! Il explique sur son Instagram : “surtout ça va faire plaisir à tous ces gens qui fabriquent ça de leurs petites mains. Il n’y a pas de touristes, c’est très très compliqué ici ! Ça va les aider à boucler les fins de mois on va dire”.

Il est vrai que la Côte d’Ivoire connaît une période difficile. Une longue guerre civile a laissé place à la pandémie de la COVID-19. L’économie touristique du pays est en berne. Ainsi, chaque petit geste compte !

Ces 56 masques africains seront utilisés en décoration murale, comme le chineur explique : “Quand vous les mettez groupés sur un mur, ça fait une superbe déco. C’est un peu agressif mais moi, j’adore !”. Pour sûr, cette décoration très particulière risque de plaire aux passionnés de voyages et de culture exotique !

Espérons que Julien Cohen ne nous fasse pas d’autres trouvailles et d’autres idées déco durant son séjour en Côte d’Ivoire !