L’ancien vice-président du groupe TF1 publie un livre truffé de révélations. Dans “Pouvoirs”, on découvre les coulisses de la chaîne… et ce que pense réellement Etienne Mougeotte de la chanteuse Jenifer.
Etienne Mougeotte dirigea le groupe TF1 en tant que vice-président et directeur d’antenne de la chaîne française TF1 de 1987 à 2007. Il officia également au Figaro et à Radio Classique. Aujourd’hui à la retraite, il a décidé de publier ses mémoires sur sa carrière. Et ça s’annonce corsé !

Dans les coulisses de la Star Ac’ !

Mercredi 3 février, « Pouvoirs » est sorti en librairie. Dans ce livre, Etienne Mougeotte dévoile les coulisses des programmes de TF1. Et notamment celles de la Star Academy. L’ancien dirigeant explique ainsi que cette émission vit le jour en 2001 comme « un contrepoison » de « Loft Story », sur M6.

« Le principe reproduit celui de la télé-réalité de M6, mais en le bonifiant. Là où les lofteurs sont oisifs et passent leur journée dans des sofas, nous sélectionnons des apprentis chanteurs qui vont travailler d’arrache-pied pour s’améliorer, progresser, émerger. Et réaliser un prime time dans des conditions. professionnelles. De ce point de vue, la Star Ac’ est l’anti-Loft », explique ainsi Etienne Mougeotte.

Si la mayonnaise a rapidement pris pour la Star Ac’, c’est notamment grâce à Johnny Hallyday, poursuit-il. Car dès qu’il met un pied sur le plateau, d’autres stars feront de même : Céline Dion, Madonna, Britney Spears ou Rihanna viendront ainsi chanter, « assurant au programme des audiences en hausse et une grande longévité.”

« Elle chante faux, mais elle bouge bien !«

Etienne Mougeotte s’arrête également sur la participation de Jenifer. D’après lui, la chanteuse corse a tiré « grand profit de l’émission ». Il revient alors sur les discussions de l’époque : « Nous cherchons seize candidats. Nous avons assez vite notre compte, mais il nous en manque une. Nous devons départager une hôtesse de l’air et la future Jenifer, qui remportera la première saison. Stéphane Courbit (le producteur, ndlr) est pour l’hôtesse de l’air, moi pour Jenifer. Pascal Nègre (l’ancien PDG d’Universal qui signait l’album du vainqueur, ndlr) tranche en ma faveur : ‘Elle chante faux, mais elle bouge bien !’ » Au sein de la rédaction de nous, nous ne sommes franchement pas d’accord avec cette déclaration !

“Moi ce que je le pense, je le dis.”

Les coulisses sulfureuses de TF1, ce n’est pas la première fois que nous en entendons parler ! En mai 2020, Bernard Montiel avait fait part de son éviction par la chaîne sur le plateau de TPMP. En 2003, l’animateur présentait en effet l’émission Vidéogag sur TF1. Il ne s’était pas gêné pour dire tout haut ce qu’il pensait de ce programme.

“(Vidéogag) c’est une émission que je ne regarderais pas mais bon, j’assois mon gros c** sur les banquettes et je touche un paquet”.”, avait-il déclaré lors d’une interview avec Jean-Marc Morandini sur RMC Info.

“Je savais que c’était énorme ce que j’avais fait”, a-t-il expliqué sur le plateau de Cyril Hanouna. “On m’a tellement pris la tête que je me suis barré à Marrakech. Etienne Mougeotte m’appelle et me dit : ‘Bon Bernard, quand même là tu y as été fort et là ils me mettent la pression pour te dégager’. Je lui ai dit : ‘Dégage-moi, vous êtes tous pareils ! Moi ce que je le pense, je le dis et je ne le retire pas’”. Et Bernard Montiel n’a bien sûr plus remis les pieds chez TF1.