Alors que son mari Nicolas enchaîne les épisodes judiciaires, Carla Bruni-Sarkozy a adopté ces dernières années une méthode afin de protéger son couple, mais aussi, esquiver les questions sur ces déboires, comme elle le confie à Paris Match.

« Je ne comprends pas que l’on nous reproche d’avoir fait ». Reconnu coupable dans l’affaire dite des « écoutes » ainsi que dans l’affaire Bygmalion pour « financement illégal » pour sa campagne aux élections présidentielles de 2012, Nicolas Sarkozy fait régulièrement parler de lui à propos de ses déboires judiciaires que pour ses fonctions passées de chef de l’État. Un mauvais feuilleton pour son épouse Carla Bruni, qui affiche régulièrement son soutien à son époux à coup de photos et tendres déclarations sur Instagram, mais aussi, sur les plateaux de télévision. Toutefois, si le couple apparaît plus soudé que jamais, ils ont un mot d’ordre : ne pas parler de ces affaires entre eux.

« Comme ça, on réussit à vivre de la manière la plus tranquille possible », confie ainsi la chanteuse dans les colonnes de Paris Match, en kiosque jeudi 13 janvier, elle qui admet au passage ne pas comprendre exactement ce qui est reproché à son époux. Si bien qu’elle a adopté une technique imparable « depuis dix ans » pour que ces affaires n’enveniment pas trop son quotidien : « Je fais comme si ça n’existait pas », souffle-t-elle. « Et quand il y a un problème, je l’affronte », précise Carla Bruni, qui ajoute que son mari « suit le même chemin ». « Après, oui, il y a des moments où nous sommes indignés, d’autres où nous sommes fatigués. Mais le reste du temps, on vit », explique-t-elle, assurant avoir plus que tout « confiance » en Nicolas Sarkozy.

Pourquoi Nicolas Sarkozy ne reviendra pas en politique ?

Des affaires qui ont également poussé l’ancien président à faire une croix sur la politique, où il ne reviendra pas, comme l’a précisé sa femme récemment dans C à vous, assurant qu’il avait « tourné la page ». « Mon mari ne reviendra pas en politique parce qu’il ne peut pas, la page est tournée. Tout le monde le sait, vous voyez bien pourquoi la page est tournée », avait-elle ainsi affirmé, faisant une référence en sous-entendus à ses déboires judiciaires. Décrivant son mari comme « un homme qui est fait pour la vie, qui aime vivre, qui aime construire », Carla Bruni-Sarkozy expliquait que celui-ci avait tout simplement « commencé une autre vie », assurant que « ça lui procure beaucoup de satisfaction ».