Aujourd’hui, on vous donne quelques astuces spécial hygiène pour changer et laver ses draps. Cette méthode est simple et efficace.

Hygiène : y’a du changement !

Une attitude à revoir

Chacun a sa petite méthode pour changer les draps. Or, selon Michel Cymes, des mauvaises habitudes prennent le dessus ! Pire, sans le vouloir, on va les transmettre à nos enfants en croyant bien faire. Il faut à tout prix éviter certains gestes qui pourraient tout gâcher en termes d’hygiène. Du reste, des draps à la couette en passant par les taies d’oreiller, tout doit être lavé et repassé en moyenne toutes les deux semaines. Cependant, le médecin préféré des Français nous précise que cela ne suffit puisque nous avons encore des réflexes bizarres quant à son transport du lit vers la machine à laver. nous fait le point !

Il cible notamment l’attitude qui consiste à tout enlever rapidement sans prendre des précautions d’hygiène indispensables. Aussi, le frottement du linge sale contre sa garde-robe du jour ou pire contre sa peau aurait des conséquences graves sur la santé. Sans le vouloir, on peut transporter des bactéries, virus et autres choses impossibles à détecter à l’œil nu. Heureusement, il a toujours quelques conseils pratiques, économiques et surtout efficaces sur le court et moyen terme. En somme, plus vous les suivez, moins vous risquez de contracter des maladies. Génial, non ?

Une question de bon sens

Dans la buanderie, vous devez avoir quelqu’un dédié à l’accumulation de linge sale. Appelée bannière ou panier, elle stocke absolument tout ce qui est en mauvais état. Par conséquent, il est interdit d’y mettre des choses propres sous peine d’une contamination dans la seconde qui suit. Avouez que ça serait dommage de tout gâcher à la dernière minute. De plus, on ne sait pas toujours à combien de degrés on doit laver ses draps. Parfois, la marque vous donne l’information sur l’étiquette. Hélas, ce n’est pas automatique.nous suit à la lettre les conseils de Michel Cymès puisque ce dernier est très respectueux des normes d’hygiène.

À partir de 40 degrés, c’est une bonne chose. Cependant, le médecin précise que si vous pouvez pousser ou si votre machine possède un mode dédié à 60 degrés, c’est encore mieux. Voilà, maintenant vous y prendrez à deux fois avant de faire n’importe quoi sur le stockage et le lavage de linge sale. Ce sont plus que des conseils utiles en matière d’hygiène. Ces derniers devraient empêcher la propagation de saleté dans votre maison. La rédaction de nous remercie Michel Cymès pour ce tutoriel ! Comme toujours, il trouve les mots pour métamorphoser notre quotidien.