Gad Elmaleh s’est retrouvé dans une situation plutôt malaisante face au prince monégasque !

Gad Elmaleh est le prince du rire. Cependant, lorsqu’il a rencontré un vrai prince en la personne d’Albert II de Monaco, cela l’a complètement impressionné ! L’humoriste nous raconte des anecdotes concernant la première rencontre très gênante entre les deux hommes. nous, vous prévient, c’est plutôt cocasse !

Gad Elmaleh : le prince du rire

Gad Elmaleh est sans aucun doute possible un des plus grands humoristes français toujours en activité. D’origine marocaine, il suit le chemin de son père David Elmaleh, qui est mime amateur. Il débarque au Québec à 17 ans, puis en France à 21 ans pour suivre la prestigieuse formation du Cours Florent.

Après avoir été un temps l’assistant du regretté Elie Kakou, il connaît ses premiers instants de gloire sur Europe 2 en compagnie d’Arthur. Son premier One-Man-Show, Décalages, en 1997, est un beau succès. Cependant, c’est son deuxième spectacle La Vie Normale en 2001 qui le fait devenir un géant de la comédie française. LA même année, Il débarque dans dans la cultissime comédie La Vérité Si Je Mens !2. À partir de ce moment-là, tout n’est que succès pour l’humoriste. Il enchaîne les films tels que Chouchou ou La Doublure, et sort deux spectacles très populaires : L’autre c’est moi, et Papa est en haut. Dès les années 2010, tout se complique.

Gad Elmaleh fait un flop aux États-Unis après que l’on a découvert qu’il a volé des sketches, sa grande spécialité. Son infâme publicité “Je rêve d’une banque” pour LCL l’a aussi amoché en France. Les projets se font plus rares et avec moins de succès, bien qu’il reste pour beaucoup un monstre sacré de la comédie française.

Un membre inattendu de la famille princière monégasque

Gad Elmaleh a eu plus d’une femme dans sa vie. L’humoriste de 50 ans est un bel homme qui a su jouer de son charme et de ses blagues pour conquérir le cœur des demoiselles. On lui connaît ainsi quelques relations amoureuses avec des personnalités publiques prestigieuses. Tout d’abord, l’actrice Marie Fugain, puis l’actrice Anne Brochet, avec laquelle il a son premier enfant, Noé, né en 2000. Le couple se sépare en 2002, et Gad Elmaleh retrouve l’amour et la stabilité avec la danseuse étoile Aurélie Dupont. Après quatre ans de vie commune, ils se séparent. Il passe ensuite un an avec Marie Drucker, nièce de l’immortel Michel Drucker.

Cependant, sa relation amoureuse la plus connue reste celle qu’il a entretenue avec Charlotte Casiraghi. LA jeune femme, n’est pas n’importe qui ! Il s’agit en effet de la nièce du prince Albert II de Monaco ! Elle est, en outre, la fille de la célèbre Caroline de Monaco, à laquelle elle ressemble comme deux gouttes d’eau. Le couple se met ensemble en 2011. Cela fait grand bruit à l’époque, car Charlotte Casiraghi a 15 ans de moins que l’humoriste. Deux ans plus tard, ils ont un enfant, Raphaël. Encore deux ans plus tard, le couple finit par se séparer. Depuis, Gad Elmaleh fait profil bas sur sa vie amoureuse…

Gad Elmaleh : sa rencontre malaisante avec le prince Albert II

Pendant 4 ans, Gad Elmaleh a donc fait partie de la famille princière de Monaco ! Et apparemment, ce ne fut pas facile tous les jours ! 10 ans après son introduction auprès des têtes couronnées, l’humoriste garde un souvenir très fort de ces premiers jours à Monaco. C’est cette expérience qui lui a inspiré son nouveau spectacle, intitulé “D’ailleurs”. En pleine tournée sur les plateaux télés, il a livré quelques anecdotes croustillantes sur ces moments de malaise. La première à déraper est en fait la mère de Gad Elmaleh, Régine, comme le raconte l’humoriste à Yann Barthes sur le plateau de Quotidien : “Elle a fait une petite boulette mais elle pensait bien faire. Elle ne va pas être contente que je le dise mais elle lui a serré la main en l’appelant ‘mon ordonnance’, j’ai trouvé ça mignon”.

Sur le plateau de C à Vous, Gad Elmaleh a dévoilé un autre secret à Anne-Elisabeth Lemoine. Il dit avoir été totalement impressionné par Albert II, au point d’en perdre le sens de la marche ! Il raconte : “Mes émotions passent par le corps. Donc quand je me mets à avoir le trac, je vais avoir des attitudes un peu étranges. Et la première fois que je l’ai rencontré j’ai commencé à adopter une démarche que je ne comprenais pas”. D’après lui, sa démarche ressemblait à un mélange entre “un cheval et Jean Castex”. Albert II ne lui aurait, heureusement, pas tenu rigueur de cette démarche douteuse. Tous les deux sont d’ailleurs toujours amis depuis, 6 ans après que l’humoriste a quitté le Rocher !