La célèbre chanteuse, François Hardy sort régulièrement du silence pour évoquer le calvaire auquel elle est confrontée depuis plusieurs années. En effet, la mère de Thomas Dutronc souffre d’un cancer du larynx, ce qui l’a obligée à arrêter de chanter. Une passion qui l’animait depuis sa plus tendre enfance.

Malheureusement, sa santé s’est fortement aggravée ces derniers mois et elle aurait beaucoup de mal à réaliser les gestes de la vie courante. « Il faut que je passe plus de cinq heures par jour à me préparer les rares choses que je peux avaler », a annoncé l’épouse de Jacques Dutronc.

Avant d’ajouter : « Je n’ai plus de salive, et ni mes voies nasales ni mon oreille gauche devenue sourde ne sont irriguées normalement ». En effet, les nombreuses séances de radiothérapie, ont eu de lourdes répercussions sur sa vie. La star souffre » de détresses respiratoires, des quintes de toux, des obstructions et des hémorragies nasales se produisent non-stop sans prévenir. »

Aujourd’hui, la célèbre chanteuse des années 70 milite pour le droit à l’euthanasie en France. « Je ne suis pas sûre d’arriver à chanter à nouveau ni même d’en avoir envie (…) Ce n’est pas possible de chanter quand on n’a plus de salive », a avoué l’artiste émérite avec beaucoup d’émotion.

Elle ne comprend pas pourquoi la France refuse le droit de mourir dignement. « Je suis partisane de l’euthanasie (…) Quand je n’arriverai plus à m’assumer, autrement dit quand mes souffrances quotidiennes deviendront encore plus handicapantes et insupportables, j’aurais sûrement [envie de mourir] », a-t-elle révélé.

Avant de poursuivre : «Étant donné ma petite notoriété, personne ne voudra courir le risque d’être radié de l’ordre des médecins». Elle déplore que personne ne veuille prendre ce problème en considération, alors que chaque années de milliers de personnes souffrent le martyr au quotidien, sans pouvoir recevoir aucune aide.