Sensée mettre du piment pour les candidats, ce nouveau challenge scotche un peu trop le public qui critique ce nouveau dispositif.

Chaque année, Fort Boyard propose de nouvelles épreuves. Ca rajoute du challenge pour les candidats et du spectacle pour le public. Oui mais voilà, samedi 26 juin 2021, la “cabine vertigineuse” n’a pas été au goût de tout le monde. Et c’est Bruno Guillon qui l’a inauguré. Le pauvre ! Les twittos n’ont pas tardé à faire part de leurs opinions sur la toile. Beaucoup se sont dit impressionnés, et même carrément choqués !

“Dans cette aventure le candidat va devoir répondre à une énigme qui lui sera posée par téléphone par le Père Fouras. Le problème, c’est que la cabine téléphonique dans laquelle se trouve le candidat va basculer progressivement dans le vide.”, présente le site internet du programme. Toute une aventure !

Samedi soir, des célébrités se sont prêtées au jeu intemporel de Fort Boyard. On y retrouvait ainsi autant des sportifs, des mannequins que des personnalités du petit écran. Parmi eux : Amandine Petit, miss France 2021, accompagnée de Sylvie Tellier, et l’animateur des Z’amours Bruno Guillon, un habitué du jeu qui célébrait sa 10e participation !

Fort Boyard: La légende du Père Fouras et l’invention des nouvelles épreuves

C’est donc le père Fouras qui a mis au point cette terrible épreuve. “La légende dit que c’est lui qui durant tout l’hiver invente de nouvelles

dans le plus grand secret… De 1990 à 2010, il reçoit des candidats dans sa vigie afin de leur poser une énigme (énigme pouvant être aussi visuelle ou mathématique selon les saisons) ou des définitions. Le vieil homme fait en général preuve d’humour avec les candidats qui viennent le voir, sauf si ces derniers lui semblent être trop sûrs d’eux.”, poursuit encore le site de l’émission Fort Boyard.

“A un moment donné la situation va déraper”

Face à Bruno Guillon, candidat chevronné, le père Fouras se devait donc de mettre au point une épreuve redoutable. En tous point, la cabine vertigineuse avait donc de quoi le place dans la difficulté. D’ailleurs, Olivier Minne l’a bien averti en lui décrivant une “cabine téléphonique d’un genre particulier […] où un moment donné la situation va déraper”…

Un Bruno Guillon qui n’en mène pas large !

Bien sûr, les équipes de production misent sur la sécurité avant tout. Ainsi, Bruno Guillon avait un harnais de sécurité. Ensuite il a du s’avancer à l’intérieur de cette cabine suspendue dans le vide qui se tenait au bout d’une passerelle. Une fois dedans, il a décroché le téléphone pour parler l’énigme du père Fouras. Les téléspectateurs ont bien vu qu’il n’en menait pas large. “J’aimerais que ce soit testé avant sur d’autres gens”, a-t-il lâché. En dessous de lui, il remarque juste après ça des rocher.

“Écoutez, la mer est calme, il n’y a pas de vent”, lui a dit le père Fouras pour le calmer, avant de prévenir qu’il allait “mettre en marche un petit mécanisme”. Mais pendant l’énigme, la cabine s’est de plus en plus inclinée vers la mer.

Des cris d’effrois !

En stress, Bruno Guillon a tout fait pour trouver la bonne réponse de l’énigme. Il parvint à obtenir une clé supplémentaire à son équipe. Mais manque de bol pour lui, il manque de temps pour que le père Fouras stoppe le mécanique d’inclinaison de la cabine. Le père Fouras donne un dernier coup de manivelle. Et c’est la fin pour le présentateur des Z’amours ! Toujours très ironique, le père Fouras le félicite tandis qu’il enclenche un bouton qui retourne complètement la cabine. Les autres candidats et les téléspectateurs assistent impuissents au retournement complet de la cabine.
Il n’a même pas le temps de raccrocher le combiné de téléphone !

On découvre alors Bruno Guillon projeté en direction de la mer. Il n’a même pas le temps de raccrocher le combiné de téléphone ! L’effet était visuellement si terrifiant que l’on a entendu des cris d’effroi de ses co-équipiers. Et on a enfin lu les tweets de nombreux téléspectateurs, atterrés !