L’animatrice Faustine Bollaert est une personnalité attachante et bienveillante comme on en croise peu. Elle a plus l’habitude d’écouter que de se confier. En effet, c’est sur le plateau de Ça commence aujourd’hui que les invités viennent livrer leurs histoires. Mais cette fois-ci, c’est l’inverse, on va en apprendre davantage sur elle. Un souvenir d’enfance refait surface. nous vous le dévoile.

Faustine Bollaert s’est confié au magazine Marie France. On a appris une anecdote étonnante sur l’animatrice de 42 ans.

Faustine Bollaert, comblée sur tous les plans

La journaliste a déjà plus de vingt ans de carrière à la télévision. Et elle est tout simplement rayonnante et comblée dans sa vie professionnelle, mais aussi dans sa vie personnelle. On ne va pas citer tout son parcours, mais il y a tout de même quelques épisodes amusants. À ses tous débuts, Faustine Bollaert a été figurante dans la série AB, Premiers baisers. Elle a également infiltré Loft Story 2 et a finalisé sa mission ! Mais c’est vraiment à partir de 2002 qu’elle se fait connaître sur le petit écran. En effet, elle arrive chez France 3 où elle présente des divertissements et des jeux sur le thème des vacances. Elle tiendra aussi une chronique dans le programme Vivement dimanche prochain avec Michel Drucker pendant quatre ans. Elle ira chez M6, retournera à la radio, etc.

Mais surtout, sa notoriété va exploser lorsqu’elle rapplique sur M6 pour prendre les commandes de Le meilleur pâtissier. À présent, elle est passée à autre chose et anime depuis quatre ans Ça commence aujourd’hui sur France 2. Elle a réussi à atteindre son ambition de toujours et elle est parfaite dans ce rôle. En effet, si elle est si empathique et naturelle avec ses invités, c’est qu’elle a découvert son hypersensibilité récemment. Et c’est d’ailleurs grâce à l’émission. Mais elle est très bien entourée. Elle possède une vie personnelle très épanouie ce qui lui permet de faire face à la tristesse de certaines histoires. Mais heureusement, il y a aussi des récits joyeux. En tout cas, Faustine Bollaert peut compter sur le soutien de son mari Maxime Chattam dont elle est éperdument éprise. Ainsi que sur l’amour de ses deux enfants Abbie et Peter.

Quel est son péché mignon ?

L’alimentation est un sujet très sensible pour Faustine Bollaert. Elle, qui est une adepte du manger sain et équilibré, n’a pas de mal à appliquer la règle connue des “cinq fruits et légumes par jour”. Elle explique à Marie France : “Je suis une cuisinière du quotidien. Je ne sais pas faire grand-chose, mais ce que je sais faire, je le fais bien”. Mais elle est aussi gourmande donc elle s’accorde quelques écarts. Une déformation professionnelle suite à son expérience dans l’émission Le Meilleur Pâtissier ? En tout cas, elle sait se faire plais*r et profiter de la vie. Une épicurienne comme on aime ! D’ailleurs, elle se lâche un peu et confie ses petits secrets au magazine… Apparemment, elle adore les caramels au whisky. Dès qu’elle voyage en Écosse, elle ne peut s’empêcher d’en acheter et de faire ses réserves. On vous l’accorde, plutôt curieux comme péché mignon. Par contre, à l’inverse, Faustine Bollaert nous a dévoilé l’aliment dont elle a horreur et qu’elle n’a pas mangé depuis des années.

Phobie des épinards ?

En général, les enfants n’aiment pas beaucoup les légumes verts. Et Faustine Bollaert n’échappe pas à cette règle. Mais pour elle, c’est encore pire que cela. Elle garde un traumatisme de ses jeunes années. Petite, elle avait refusé de manger des épinards face à ses parents. Mais ces derniers ont décidé de ne pas se laisser faire et de la forcer en quelque sorte. Un “traumatisme à vie” pour la femme de Maxime Chattam. Elle raconte sa mésaventure d’enfance : “Un jour, j’ai refusé de finir mon assiette. Et mes parents m’ont obligée à rester devant jusqu’à ce qu’elle soit vide”.

Des histoires de ce genre sont monnaie courante. Mais pour Faustine Bollaert, c’est un supplice dont elle se souvient précisément. C’était terrible pour la fillette : “Voyant que je ne lâchais rien, ils ont débarqué jusqu’à 23 heures pour me faire manger la dernière cuillerée… C’était froid”. Évidemment, elle a détesté encore plus les épinards après cette dégustation tardive et froide. Ainsi, dès que ces légumes verts arrivent dans la discussion, son ventre se noue. Pas étonnant pour cette hypersensible.

Peut-être que Faustine Bollaert retentera de goûter des épinards un jour ? Camoufler sous une bonne couche de crème fraîche, cela pourrait marcher ! En tout cas, chaque éducation est différente d’une famille à l’autre. À l’inverse, certains parents ne préfèrent pas du tout obliger leurs enfants à manger des aliments qu’ils n’apprécient pas. En effet, ils souhaitent sans doute éviter ce genre de dégoûts sur le long terme. Faustine Bollaert, on tient peut-être le sujet d’une prochaine émission de Ça commence aujourd’hui ? Faut-il forcer ses bambins à manger et à finir leur assiette ?