L’animatrice de France Télévision a fait plaisir à ses followers en montrant, en photo comme en vidéo, son frère et sa plastique de rêve. En vacances avec Charles, elle s’est chargée d’alimenter son compte Instagram. Et les internautes n’ont pas oublié de commenter en masse. Une chose est sûre : Charles connaît un beau succès sur les réseaux sociaux. A en croire les abonnées de sa sœur, il pourrait facilement se lancer dans le mannequinat.

Faustine Bollaert: Une enfance marquée par un traumatisme

Aujourd’hui, Faustine et Charles s’affichent plus proches que jamais. Il faut dire qu’ils sont liés par un traumatisme d’enfance. Victime d’une erreur médicale, Charles a vécu une période très difficile. Et sa grande soeur en était témoin, comme elle l’expliquait au magazine Psychologie il y a quelques mois, le 24 mars :

“Au lycée, il est tombé gravement malade après une erreur d’anesthésie. Il s’est mis à faire des crises de tétanie, son corps se métamorphosait, ses yeux se révulsaient, il fallait lui donner la becquée… Dans ma tête de petite sœur, c’était cataclysmique. Quand ma mère n’en pouvait plus, je prenais la relève : mon frère était devenu mon fils. Plus personne ne venait à la maison. Il faisait peur et il avait peur. Pendant longtemps, on n’a pas compris ce qu’il avait. Il a arrêté ses études, perdu ses amis. Il a coulé. Il voulait mourir, je l’ai rattrapé in extremis à plusieurs reprises

Grâce au soutien sans faille de sa sœur, Charles a réussi à passer à travers cette épreuve et reprendre une vie normale. On imagine que cela a dû jouer un rôle déterminant dans la relation qu’ils entretiennent aujourd’hui. D’une manière, Faustine a sauvé son frère et c’est en partie grâce à elle qu’ils partagent aujourd’hui des beaux moments, comme le montrent les publications postées par l’animatrice.

Charles dévoile sa parfaite musculature sur Instagram


Faustine le sait – et le dit – les internautes sont curieux d’en savoir plus sur son frère. Alors, le 14 août dernier, elle a sorti son téléphone alors qu’elle se trouvait avec lui au milieu d’un lac. Et même s’ils ne sont plus des enfants, ils s’amusent encore comme des fous sur l’eau. La preuve en est avec la vidéo postée par Faustine. Son frère essaie, tout simplement, de faire du paddle sur un kayak, sous le regard amusé d’un passant qui, lui, fait du kayak normalement.
Et c’est dans ce cadre “absolument magique” que l’homme essaie de faire un flip arrière… mais se loupe totalement. Il faut dire que Charles est une sacrée masse et affiche une musculature digne d’un acteur hollywoodien. Et cela n’a évidemment pas échappé à l’oeil attentif des followers de Faustine.

Faustine Bollaert: Des commentaires par centaines pour parler de Charles

Faustine peut être fière. Après une enfance difficile, son frère semble désormais être un vrai bourreau des cœurs. Un rapide coup d’oeil sur les commentaires nous permettent en effet de voir le succès qu’il a. “Wow le frère” ; “La question qu’on se pose tous c’est, est-il célibataire ?” ; “Super canon et sympa le frangin” ; “Beau gosse le frangin” ; “C’est quoi ce corps de rêve ?” ; “Très très bel homme votre frère“.

C’est simple, Charles fait l’unanimité auprès des fans de Faustine. Ce dernier n’est pas inconnu des fans de Faustine puisqu’il avait fait une surprise à l’animatrice dans C à vous, en révélant un petit secret d’enfance tout simplement craquant, et qui prouve à quel point l’animatrice souhaitait faire ce métier depuis son plus jeune âge.
Dans une séquence vidéo enregistrée pour l’occasion, il avait en effet fait une révélation. “À l’âge où certains enfants jouent au clown ou veulent faire du théâtre, Faustine et son frère Charles s’imaginaient faire de la télé” avait commencé par expliquer Pierre Lescure, avant que ne démarre la vidéo. “Salut Tinou !” Le visage de Charles est alors apparu. “Je voudrais partager avec vous une petite anecdote à propos de Faustine. Avant que Faustine ne devienne la personnalité que tout le monde connaît, on était juste un frère et une sœur qui ne savaient pas quoi faire le dimanche matin, à Paris, quand il pleuvait et qu’il faisait froid. On changeait ma chambre:  on essayait de créer un plateau télé, on se déguisait, on trouvait tout ce qu’on pouvait. On avait un masque de Mitterrand. Et notre beau-père venait nous filmer pendant des heures. On changeait tour à tour de rôle. On devenait animateur chacun notre tour. On s’amusait comme ça“.