Famille royale: On ne choisit pas sa famille, c’est un adage qui va bien avec le sujet de cet article. En effet, Elizabeth II doit faire face à un énième scandale au sein de la famille royale puisque son petit-cousin au deuxième degré, Simon Bowes Lyon fait face à cinq années d’emprisonnement après avoir reconnu l’agression d’une femme. Ne vous inquiétez pas, la rédaction de nous va vous en dire plus.

Famille royale: Son petit-cousin risque la prison

Le petit cousin de la Reine risque jusqu’à cinq ans de prison à cause d’une histoire d’attouchement. En effet, d’après les faits, lors d’un évènement qu’il organisait au château de Glamis (maison d’enfance de la reine Elizabeth II), Simon Bowes Lyon s’est introduit dans la chambre de la victime en lui demandant de devenir sa maîtresse. Suite à cela, il a ensuite essayé de lui enlever sa robe en la poussant contre un mur. C’est là qu’il l’a attrapée, avant de l’embrasser et de la toucher. Evidemment, la jeune femme ne voulait pas, et après son refus d’aller plus loin, le jeune homme l’a insultée et lui a dit qu’elle ne pouvait pas lui dire quoi faire dans sa propre demeure.

Famille royale: Elizabeth II au centre d’une énorme polémique, un scandale sexuel qui frappe toute la famille

Un homme alerté par les cris est finalement venu aider la femme à maîtriser Simon Bowes Lyon. Le lendemain matin, elle a porté plainte. Le petit cousin de la Reine, devant la cour, a reconnu les faits et face face à cinq ans d’emprisonnement ainsi que l’inscription de son nom sur le fichier des délinquants de cette nature. Le parquet a également demandé un examen du château, afin de savoir s’il est éligible au bracelet électronique.

Une vaccination au centre des attentions

Depuis le début de la pandémie mondiale de coronavirus, Elizabeth II et ses proches s’emploient à respecter scrupuleusement les mesures sanitaires. D’ailleurs, sa majesté et son époux, ont décidé de montrer l’exemple en acceptant de se faire vacciner. Un moment qu’elle attendait avec impatience puisque dès que le confinement en cours sera levé, la reine souhaite reprendre ses activités et son travail normalement : “Sa Majesté tient à recommencer à faire ce qu’elle fait de mieux, à être visible” a notamment déclaré une source proche du palais.

Famille royale: Elizabeth II au centre d’une énorme polémique, un scandale sexuel qui frappe toute la famille

Cette même source déclare ensuite qu’Elizabeth II a une conviction profonde, celle de toujours pouvoir se montrer pour prouver les choses : “Sa conviction a toujours été : ‘Il faut être vu pour être cru’ et c’est toujours le point de vue de Sa Majesté. Elle a dû régner par le biais d’un écran pendant une grande partie de l’année dernière, nous espérons tous que cette année sera différente”. Et c’est vrai, l’année 2020 n’a pas été simple : Confinée, isolée, la monarque britannique de 94 ans a appris à utiliser les outils numériques pour continuer ses engagements.