Jean-Pierre Pernaut va tellement nous manquer ! En effet, le présentateur quitte TF1 pour une retraite bien méritée. À moins que…

Jean-Pierre Pernaut : un homme comblé !

Déjà 33 ans

Ce 18 décembre 2020 restera gravé dans la mémoire de Jean-Pierre Pernaut. En effet, tous les midi, il avait rendez-vous avec les Français. D’une part, pour commenter l’actualité mais pas uniquement. De fait, cet amoureux du terroir a mis toute son énergie pour défendre nos régions. Et le moins que Footix puisse dire, c’est qu’il est admiratif face à la ténacité de l’homme. C’est pourquoi, régulièrement, nous faisions état de ces quelques colères. Lors du premier confinement, il s’adressait directement au gouvernement pour demander des comptes sur la pénurie de masque. De plus, nous avons appris il y a peu qu’il a encore d’autres projets en tête.

Quand on aime son métier, on se donne à fond pour lui. Aussi, Jean-Pierre Pernaut nous l’a prouvé tous ses années sans jamais tomber. Malgré la maladie, il a pu relever la tête grâce au soutien indéfectible de son épouse Nathalie Marquay ainsi que de son public adoré. En coulisses, ses enfants veillent également à ce que leur père aille le mieux possible. Bon, évidemment, quelques fois, il y a des petits couacs de communication. Le journaliste n’apprécie guère les réseaux sociaux. Et ça, Tom et Lou l’ont appris à leurs dépens. Dans cet article, Footix vous donnait les coulisses de cette petite dispute qui s’est depuis arrangé (on espère, en tout cas !)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jean-Pierre Pernaut (@pernautjp)

Déjà père et grand-père !

Si les deux sont dans la lumière, les ainés ont préféré l’obscurité. Pourtant en bons termes avec Jean-Pierre Pernaut, ils ne souhaitent pas être la cible de la presse. D’ailleurs, face à nos confrères de Paris-Match, voici comment le journaliste les abordait avec une fierté non dissimulée. “Julia, mon aînée, est gynécologue à Amiens. Elle a deux filles, Iris et Eléa. Avec Léo, le fils d’Olivier, je suis trois fois grand-père”

Du reste, soucieux du bien-être de sa petite famille recomposée, il essaie de passer un peu de temps avec chacun. Cette stratégie est la bonne puisqu’une complicité est née. Avec son fils ainé, il partage un loisir peu commun et a de nombreux projets”Nous sommes des fidèles du Trophée Andros sur glace depuis onze ans. Notre nouveau dada : piloter un drone, avec lequel nous réalisons des vidéos magnifique de la maison” Quant au dernier, il est tombé dans la marmite vitesse aussi quand il était petit. Ce féru de karting a d’ailleurs obtenu de nombreuses récompenses dans cette discipline. De quoi rendre heureux son papa ! Comme quoi, même quand on s’appelle Jean-Pierre Pernaut, la famille c’est sacré.