Dalida fait véritablement partie du patrimoine historique musical français. En effet, l’interprète de Gigi L’amoroso aura durant de nombreuses années connu la fortune et la gloire. Pourtant, toutes ces richesses ne semblent jamais lui avoir apporté le bonheur. Au point qu’un jour de 1987, la diva décide de mettre fin à ses jours. Une véritable cicatrice l’a apparemment toujours empêché d’être heureuse. En effet, Dalida ne pouvait pas avoir d’enfant. nous revient sur le drame de sa vie.

Dalida : rendue stérile par une intervention chirurgicale

Une profonde blessure

Dalida aurait été au cours de sa vie une femme amoureuse. En effet, la chanteuse a connu de nombreuses aventures et quelques relations beaucoup plus sérieuses dans le temps. Pourtant du côté des sentiments, cela toujours été compliqué pour elle. Le véritable amour, elle l’aura connu grâce à la scène et à son public. Dalida aura longtemps espéré pouvoir connaître le bonheur de devenir mère. Malheureusement, cette chance ne lui sera pas donnée.

En mai 1987, Dalida met fin à ses jours. Ainsi, l’artiste a décidé de quitter la vie qui de toute évidence ne lui rendait pas ce qu’elle attendait. À cause d’un mélange de barbituriques et d’alcool, elle décède dans sa résidence parisienne. Aujourd’hui, nous revient sur le parcours tragique de cette grande dame de la chanson à l’histoire pourtant si triste. Tout au long de son existence, Dalida aura en effet semblé vouloir cacher des blessures profondes. Parmi celles-ci, il y a l’épisode de son avortement et de cette stérilité qui va en découler.

Des rencontres et des séparations

Dès son plus jeune âge, Dalida multiplie les rencontres. Au cours de sa vie, elle aura vécu avec plusieurs hommes, tels que le chanteur Luigi Tenco, Lucien Morisse ou encore Richard Chanfray. Ces trois hommes ont d’ailleurs un triste point commun… En effet, les trois anciens compagnons de Dalida se sont tous également suicidés. Mais bien des années plus tôt, Dalida avait fait la rencontre d’un jeune homme beaucoup moins âgé qu’elle. En 1967, l’interprète de Il venait à voir 18 ans fait la connaissance de Lucio. À cette époque, ce jeune Italien originaire de Rome n’a que 22 ans. Pourtant, les deux tourtereaux vivent une idylle passionnée. Et Dalida est enceinte. Mais elle ne souhaite pas garder l’enfant. Comme l’expliquait son frère Orlando dans une interview à France dimanche, l’avortement est interdit en France et en Italie à cette époque. Dès lors, elle doit se faire opérer dans la clandestinité.

Malheureusement, les événements se passent mal. Et 15 ans plus tard, Dalida se rend compte que cet avortement l’a rendue stérile. Plus jamais, il ne lui sera alors possible de connaître la maternité. Aussi, ce manque restera indélébile et insurmontable dans sa vie. Alors est-ce la raison principale de son suicide ? Ou bien la chanteuse connaissait-elle d’autres tourments ? Visiblement, le bonheur n’aura jamais été à sa portée. Pourtant, Dalida aura pu compter toute sa vie sur la présence d’un nombre incalculable de fans, mai aussi de beaucoup d’hommes qui l’ont aimé. Encore aujourd’hui, ces chansons résonnent telles de véritable odes dans la vie. Cependant, dans sa propre existence, rien ne lui aurait été épargné.