Christine Bravo n’a pas la langue dans sa poche, c’est le moins qu’on puisse dire. Ce mercredi 3 février, elle a poussé un coup de gueule contre l’équipe de Quotidien. La rédaction de nous va vous expliquer pourquoi la pensionnaire des « Grosse Têtes » s’en est pris à l’émission de TMC.

Christine Bravo les pieds dans l’eau

Depuis quelques jours maintenant, le niveau de la Seine continue de grimper à Paris et a atteint 4,33 m il y a quelques heures. Une situation critique que les membres de Quotidien ont eu du mal à croire. Sur son compte Instagram, Christine Bravo est sortie du silence et a posté trois clichés la montrant les jambes immergées dans la Seine. En légende des photos, elle pousse un grand coup de gueule envers le présentateur de l’émission : « Cher Yann Barthès vous m’avez bien fait marrer avec votre reportage d’hier dans Quotidien, en mode les chaînes infos pipotent sur la crue de la Seine, et c’est même pas vrai ! » commence-t-elle notamment par dire.

Christine Bravo va plus loin encore et déclare que Quotidien faisait semblant de ne pas montrer les bonnes images pour faire croire aux gens, que la Seine était normale : « J’adore votre mauvaise foi quand pour prouver vos dires, vous montrez des quais secs, certes, mais 10 fois plus hauts ! Chiche vous venez boire la tasse sur ma péniche ?« . Il faut dire que depuis le début du mois, la chroniqueuse des Grosse Têtes partage des photos et vidéos de son quotidien qui se fait au gré de la crue.

Christine a croisé Joey Star en cure de désintoxication

Depuis quelques années maintenant, Christine Bravo fait partie de la troupe des Grosses Têtes avec Laurent Ruquier. La pensionnaire aime raconter des histoires croustillantes de stars. Et justement, cette fois-ci elle raconte la fois où elle a croisé une célébrité lors d’une thalasso : « Je faisais une thalasso dans un endroit où on soignait des gens qui avaient des addictions. Et donc il y avait JoeyStarr, il y avait des… Oh ben il y avait tout le monde ! » a-t-elle notamment expliqué.

Evidemment, Christine Bravo poursuit ses confidences et fait une révélation sur un parfait inconnu : « À un moment, je vois un mec, un Argentin, avec une guitare, qui jouait et chantait, et je vois sa bonne femme qui lui apporte une bouteille de vin. Alors je lui dis ‘Dites donc, vous savez que vous n’avez pas le droit d’apporter du vin !’ ». Finalement l’homme n’était pas là pour une addiction à l’alcool, mais pour une addiction au jeu.