Pour les cinquante ans de cette icône, c’est le moment de se remémorer quelques anecdotes. Et pas des moindres ! L’artiste a évité le pire !

Charlotte Gainsbourg vient de fêter ses cinquante ans ! Déjà ! Et oui, on se souvient encore d’un de ses touts premiers films L’Effrontée. En effet, elle incarnait le rôle d’une adolescente de treize ans, secrète et maladroite. Elle a toujours été très mystérieuse, discrète, douce… C’est sa marque de fabrique, qu’elle ne change pas ! Et ce mercredi 21 juillet, elle a franchi le cap de la cinquantaine, le temps passe vite. À cette occasion, on voulait vous rappeler une de ses mésaventures invraisemblables datant de 1987.

Charlotte Gainsbourg, l’enfant des projecteurs

Charlotte Gainsbourg a été plongée dans l’univers du cinéma dès son plus jeune âge, poussée par ses deux parents. En effet, Jane Birkin a toujours soutenue sa fille dans cette voie. En 1984, elle n’a que treize ans et joue dans son premier film Paroles et musique d’Elie Chouraqui. Et cette même année, elle chantera avec son père Serge Gainsbourg le titre Lemon Incest. En 1986, à tout juste quinze ans, son premier album voit le jour. En plus d’être chanteuse, elle est aussi une actrice reconnue. Elle remportera deux fois un César. Le premier grâce à son film L’Effrontée, le second grâce à La Bûche. C’est en 1991 qu’elle a un déclic avec Merci la vie de Bertrand Blier.
En effet, elle fera sa carrière dans le cinéma et elle a des mots très justes à ce moment-là : “C’est vraiment là que j’ai décidé de continuer à faire ce métier. Avant, je me cachais derrière des prétextes. Je voulais faire bonne figure. Et si on n’allait plus me proposer de rôles ? Cela me terrifiait. Alors je préférais raconter que je ne savais pas si j’allais poursuivre dans cette voie.”, dit-elle. Charlotte Gainsbourg a réussi à faire face à sa timidité et à aller au bout de soi-même. Du côté personnel, c’est une incroyable romantique. Ça fait trente ans qu’elle partage la vie d’Yvan Attal. Et trois enfants sont nés du fruit de leur amour : Ben (1997), Alice Jane (2002) et Joe (2011). Les tourtereaux ne sont toujours pas mariés et elle s’en amuse. Lors d’une interview, elle expliquait qu’il leur restait encore des choses à faire ! C’est un défi au quotidien de faire durer leur amour. Et s’unir à 80 ans, pourquoi pas…

Charlotte Gainsbourg et sa mère ont évité le pire !

Charlotte Gainsbourg a vécu un épisode surprenant en 1987. À l’époque, elle est âgée de seize ans et elle a failli se faire enlever avec sa mère. Jane Birkin explique cette scène complètement invraisemblable dans un de ses ouvrages. En effet, dans le deuxième volume de ses souvenirs, Post-scriptum, édité en 2019 chez Fayard.

Des personnes malintentionnées ont voulu s’en prendre à la fille de Serge Gainsbourg et il fallait avoir du culot pour essayer : “Ce matin-là, c’était vers 10-11 heures, je suis allée ouvrir la porte en pyjama, j’avais chanté la veille au Bataclan, et j’ai trouvé un monsieur qui m’a demandé si j’étais au courant à propos de Charlotte et d’une fusillade. Il parlait de kidnapping, mais chut, pas plus, il ne pouvait rien dire, c’était à moi d’aller voir son chef au Quai des Orfèvres. Je lui ai demandé si je pouvais téléphoner immédiatement à son chef, je suis tombée sur l’inspecteur, qui m’a dit qu’il ne pouvait rien dire par téléphone, et qu’il allait venir”, raconte Jane Birkin.

La chance est de leur côté…

Charlotte Gainsbourg a une bonne étoile qui la protège, c’est l’évidence. À l’époque, sa mère Jane Birkin était déjà séparée de Serge Gainsbourg. Cette dernière avait entendu parler d’une att*que au fus*l sur la place du Panthéon dans la nuit du 8 au 9 mars. En tout cas, ces voyous avaient imaginé un plan machiavélique pour arriver à leur fin. En effet, les quatre personnes, trois hommes et une femme, faisaient partie d‘Action directe, un mouvement terroriste.

Les brigands envisageaient de voler les tenues et les véhicules de gendarmes qui se chargeaient de la sécurité du Premier ministre de l’époque, Laurent Fabius. En gagnant la confiance de Charlotte Gainsbourg et sa mère, ils auraient pu réussir à l’enlever et ensuite demander une rançon. D’après les recherches, ces criminels ont suivi le duo mère-fille plusieurs jours avant. Tout était préparé et ficelé : les arm*s, le scénario, le logement de campagne pour les séquestrer. Ça fait froid dans le dos ! Une histoire incroyable !

Le papa de Charlotte Gainsbourg a été très angoissé pour sa fille. Mais lorsque les malfaiteurs ont été arrêtés, il a relâché la pression. Le chanteur a exprimé sa colère : “Les lascars… des fils à papa et une sal**e. Je vais leur mettre un max. Faut pas toucher ma petite Charlotte. C’est une gamine très fine, secrète.”