Est-ce le prix à payer pour conserver sa bonne santé ? Si ce n’est que ça, on signe tout de suite. En effet, un ancien vaccin fait réagir la peau et entraine une blessure. nous vous raconte tout de cette histoire.

Certains individus ont une cicatrice sur le bras. Vous en croisez tous les jours, ce n’est pas nouveau. En effet, de quoi s’agit-il ? On vous explique tout !

Un vaccin qui donne une cicatrice à vie !

On a tous forcément vu cette cicatrice sur nos parents ou nos anciens. Elle possède une forme ronde et on la retrouve surtout chez les personnes de plus de quarante ans. Elle peut être plus ou moins visible, mais le cercle reste bien réel. En réalité, il s’agit d’une cicatrice causée par un vieux vaccin d’antan. En effet, c’était pour lutter contre la variole, un virus très contagieux qui a entrainé une pandémie. D’ailleurs, Robespierre en a souffert. Ainsi, jusqu’en 1970, tous les enfants sont passés par la case vaccination contre cette maladie. Il faut dire qu’à l’époque, celle-ci était mortelle. Donc, vous pouvez reconnaitre la cicatrice de l’injection et surtout tenter de deviner l’âge de votre interlocuteur ! En tout bien tout honneur…

D’où vient cette cicatrice ?

Pour rentrer un peu plus dans le détail de cette maladie, ce n’est pas joli-joli. Ce virus se propage très facilement et a créé une grande épidémie. Elle se manifestait par de nombreux boutons sur l’ensemble du c*rps et du visage. Ainsi, chaque année, en Europe, et cela, jusqu’aux 18ᵉ siècle, des dizaines de milliers d’individus sont morts de cette infection. De ce fait, le vaccin est devenu obligatoire pour tous les enfants. Certes, celui-ci était efficace contre la maladie et on peut dire qu’il a sauvé des vies. Par contre, il a laissé au passage un petit cadeau ! Un souvenir à vie ! Pourquoi cette cicatrice ?

Pourquoi une telle réaction ?

En réalité, la manière d’administrer le vaccin antivariolique BCG est bien différente de celle contre la Covid-19 par exemple. En effet, il est injecté à l’aide d’une aiguille possédant deux branches. Et celle-ci piquait l’épiderme à plusieurs reprises et à des endroits différents. Le but était de répartir de façon homogène le vaccin. Les particules injectées se multiplient et provoquent cette fameuse boursouflure appelée une papule, qui se transformera en cloque remplie d’eau. Une fois la piqure réalisée, notre peau peut rougir et gonfler. Cela pourrait s’apparenter à un bouton de moustique ou d’insecte. Et même après que la peau est diminuée de volume, il restait quand même les contours d’où la forme ronde de la cicatrice. De plus, le gonflement peut mettre plusieurs semaines à se réduire. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il était l’indicateur que la vaccination avait marché.

 

View this post on Instagram

 

Une publication partagée par twopy (@twopy1)

Par chance, depuis le 8 janvier 1980, la variole a été véritablement éliminée en Occident. D’ailleurs, jusqu’à présent, c’est le seul virus au monde que les médecins ont réussi à éradiquer. Ainsi, depuis 1984, les enfants ne sont plus piqués pour cette maladie et donc ils n’ont plus la cicatrice indélébile. En tout cas, une cicatrice ou la vie, le choix est vite fait. Rappelons que cette infection a tué des dizaines de milliers de personnes, mais en a sauvé des dizaines de millions.

Le virus est encore présent chez les animaux

Par contre, la variole existe toujours chez certaines espèces animales, par exemple le singe. Elle porte le nom de « monkey pox ». Bien sûr, plusieurs prélèvements issus des hommes ont été conservés afin de continuer les recherches et les expérimentations dans les laboratoires de l’OMS.

Heureusement, c’est le seul vaccin qui laisse une cicatrice sur la peau, car il y en a des dizaines d’obligatoires. En effet, quand on a un enfant actuellement, la liste est longue. Ainsi, vous cumulez les rendez-vous chez le médecin pour faire vacciner votre petit. En tout cas, on peut dire que celui pour la Covid-19 est injecté de manière classique et aucune cicatrice n’apparait. Il peut y avoir des effets secondaires, mais notre peau reste lisse comme un bébé !