S’il y a bien une période de l’année que Céline Dion déteste, c’est janvier. Incapable de prendre de bonnes résolutions, elle s’enfonce dans le passé. On vous explique le pourquoi du comment !

Depuis ses débuts, Céline Dion encaisse les épreuves avec le sourire. Sauf que depuis trois ans, son univers s’effondre. On fait le point !

La double peine de Céline Dion

Après trois années de mystère insoutenable, nous savons quel est le mal qui ronge de l’intérieur Céline Dion. Non, ce n’est pas de la ménopause et encore moins de l’anorexie. Atteinte du syndrome de l’homme raide, elle multiplie les spasmes à la vitesse de la lumière. Incapable de tenir sur ses jambes, l’ancienne hyperactive reste allongée. Le moindre effort lui provoque des douleurs insoutenables. Comble de l’horreur, la maladie impacte à présent sa voix. Par le passé, elle a déjà eu des soucis aux cordes vocales. À présent, l’enjeu est trop important pour prendre le risque d’une extinction la veille d’un spectacle. Dans ces conditions, son staff repousse de nombreuses fois les dates de sa tournée Courage. Quand est-ce que la série noire va s’arrêter ?

Et bien ce n’est pas demain que le soleil reviendra à l’horizon. En effet, forcée de rester alitée, Céline Dion vit un cauchemar éveillé. Durant ses nuits sans sommeil, l’ombre de son mari vient la hanter. Et pour cause, son calvaire sanitaire a laissé des traces dans l’âme de la diva. Quelques jours après son départ en direction des étoiles, elle raconte les coulisses de cette épreuve incommensurable. « Pendant trois ans René n’a pas pu avoir une gorgée d’eau ou même de nourriture. Il devait [tout faire] à l’aide d’un tube. »

Janvier, ce mois qui porte malheur

Dévastée par ce spectacle d’ »agonie« , la maman de René-Charles souhaite apaiser sa douleur avec un discours réconfortant. « Tu as tant donné [et] ne mérites pas ça. Les enfants vont bien, tout ira bien. Tu m’as bien ensei­­gné. Je vais m’en servir. » Face à son amie journaliste, Céline Dion raconte que le soir de sa mort, elle voulait juste « qu’il soit en paix [et] qu’il se sente léger et sans tour­ments. » Survenue en janvier 2016, une petite « crise cardiaque » permet à son époux de déployer enfin ses ailes d’ange (gardien) et de rendre directement au paradis.

Quatre ans plus tard, c’est au tour de sa chère maman. Survenu juste avant le démarrage de la pandémie, soit au début 2020, son départ a suscité une énorme émotion au Canada. De fait, le long déclin de sa génitrice, la diva ne s’en ait jamais vraiment remise. Et pour cause, à la fin, elle était incapable de voir et d’entendre. On l’aura compris sans qu’on nous fasse de dessin, Thérèse n’avait que très peu de souvenirs des jours heureux. Celle qui a élevé avec amour et tendresse ces quatorze d’enfants ne méritait pas de finir de cette manière. Entourée par toute sa tribu, elle s’éteint. En somme, profondément traumatisée ces deux janvier cauchemardesques, Céline Dion redoute toujours une catastrophe !