Ce sont encore de virulents débats qui éclataient sur le plateau de « Balance Ton Post ». Mais ce 30 septembre, deux chroniqueurs ont bien failli en venir aux mains en direct !

Balance Ton Post a encore une fois mis en lumière des débats capables de créer des situations ingérables. Cyril Hanouna a heureusement réussi à tenir ses chroniqueurs avant que l’affaire ne dérape. Mais il a été prononcé des mots qui auraient pu déboucher sur une bagarre et sur l’intervention des services de sécurité en direct. En effet, ce ne serait pas la première fois que la sécurité ait besoin d’intervenir dans Balance Ton Post. Et ce jeudi 30 septembre, nous vous assure que si Yassine Bellatar n’avait pas préféré rire aux « menaces » d’Eric Naulleau, ils auraient réglé leurs compte a mano.

Balance Ton Post offre un débat hallucinant en direct sur C8

Balance Ton Post invitait le président du Rassemblement National en plateau. Jordan Bardella est en quelque sorte le premier membre d’importance du parti de Marine Le Pen. Ce dernier évoquait la candidature d’Eric Zemmour suite aux questions des chroniqueurs et de Cyril Hanouna. Le ton est donc rapidement monté puisqu’il avait face à lui des personnes autant susceptibles de supporter ses idées que de les détester. À un moment donné, Jordan Bardella n’a même plus pu en placer une. Une joute verbale entre Yassine Bellatar et Eric Naulleau a cristallisé le débat. Ils sont venus à se traiter de tous les noms.

Tout a commencé parce qu’Eric Naulleau s’est ouvertement exaspéré des questions de Yassine Bellatar à Jordan Bardella. Ce chroniqueur de Balance Ton Post voulait connaître le montant du salaire du président du Rassemblement National. Il se refusait à répondre, alors même que les salaires sont publics et accessibles en ligne. Leur échange tournait donc en rond et Eric Naulleau perdait patience. Yassine Bellatar a alors rebondi sur les grincements de dents de son collègue chroniqueur chez Balance Ton Post. Ce dernier demandait donc à Eric Naulleau de se taire étant donné qu’il serait bientôt le Premier ministre d’Eric Zemmour si celui-ci devenait président de la République.

« Naulleau, vous serez bientôt Premier ministre d’Eric Zemmour, laissez-mois parler avec Jordan, d’accord ? (…) Sortez ! » disait Yassine Bellatar pour couper court aux réprimandes d’Eric Naulleau. Mais le chroniqueur de Balance Ton Post ne s’est pas laissé faire. Il s’en est suivi une discussion houleuse qui aurait donc pu terminer en bagarre comme nous vous le disait.

Yassine Bellatar continuait donc de discuter avec le président du Rassemblement National mais une nouvelle fois, Eric Naulleau intervient pour tacler l’humoriste et animateur. Il trouve que le débat ne décolle pas et imagine peut-être que les téléspectateurs de Balance Ton Post attendent mieux de cet échange. Sur cette énième intervention, Yassine Bellatar dit alors à Eric Naulleau : « Ok Naulleau, un facho à la fois ! » et comme les lecteurs d’nous peuvent s’en douter, le débat n’a fait que prendre de l’ampleur entre les deux chroniqueurs de Balance Ton Post. Car une fois qu’il a été traité de facho, ce dernier a traité d’islamiste son interlocuteur.

Un débat qui dégénère en l’espace de deux minutes

« Méfie-toi quand même. (…) Tu veux que je viennes te voir tout de suite ? On va voir qui va partir en courant. Tu crois que je vais me barrer devant un guignol comme toi ?! Tu crois que des mecs comme toi me font peur ?! » assénait Eric Naulleau au chroniqueur en face de lui. Des menaces pures et simples en somme. Bien qu’il doive peut-être regretter aujourd’hui d’avoir perdu son sang froid. Puisque cela permettait à son adversaire de lui répondre une punchline qui restera dans les mémoires.

« Vous avez vu Jordan ? La racaille n’est pas toujours là où on le pense ! » rétorquait ensuite Yassine Bellatar avec le sourire. Une phrase suivie par les applaudissements du public de Balance Ton Post. Cette séquence aurait en effet rapidement pu prendre des proportions ingérables pour Cyril Hanouna ou les équipes de sécurité de Balance Ton Post.

Enfin, pour continuer de défendre ses positions ouvertement engagées contre l’extrême droite, Yassine Bellatar a pris une résolution en direct. Si Eric Zemmour officialise sa candidature à l’élection présidentielle de 2022, dès le lendemain, il faudra aussi compter sur la sienne. Ce chroniqueur de Balance Ton Post n’a qu’une parole et il ira certainement au bout de son idée. Encore faudra-t-il qu’Eric Zemmour et lui parviennent chacun à rassembler 500 signatures auprès des municipalités françaises. Et nous veut bien vous admettre que ce n’est pas gagné !