Il y a quelques jours, Anne-Sophie Lapix a fait une drôle d’annonce à la fin du journal télévisé. Que cela signifie-t-il pour ses fans ? nous décrypter la situation pour vous !

Anne-Sophie Lapix réserve des surprises à ses fans. Et celle-là, ils ne s’y attendaient vraiment pas ! On vous raconte tout en détails !

Anne-Sophie Lapix, plus pudique que jamais

Comment résumer la carrière d’Anne-Sophie Lapix ? Entre ses deux tentatives à TF1, celle de M6 ou de Canal+, c’est finalement sur France 2 qu’elle se sent le mieux et qu’elle finit par poser ses valises. Dès 2013, elle prend la révèle d’Alessandra Subblet dans C à vous. Ensuite, pendant une saison, elle remplace au pied levé Yves Calvi dans Mots croisés. Tout va s’enchainer.

Bientôt, on lui fait une proposition qu’elle ne peut pas refuser, à savoir présenter le journal télévisé du soir à la place de David Pujadas. Grâce à des audiences satisfaisantes, le groupe lui fait confiance pour animer une nouvelle version de l’émission mythique Le grand échiquier. Grâce aux informations d’nous, on comprend qu’elle va devoir céder sa place à Claire Chazal dès la rentrée 2021. Selon toutes vraisemblances, elle ne leur en tient pas rigueur. Or, ces derniers jours, elle a eu une drôle d’attitude face à son public. Est-ce un manque de reconnaissance ou simplement un coup de fatigue ? On vous dit tout !

Le départ d’Anne-Sophie Lapix sur la point des pieds…

Les vacances d’été sont souvent un casse-tête digne des plus grandes parties d’échec. En effet, c’est le moment de bien choisir les jokers des vedettes, sous peine que les téléspectateurs aillent voir si l’herbe est plus verte de l’autre côté. Et ça, ce n’est vraiment pas envisageable pour les directions de chaine. Par exemple, pour sa dernière édition, Anne-Sophie Lapix peut se vanter d’avoir obtenu 25 % de part de marché. Ouf, l’honneur est sauf surtout que son score ne cessait d’augmenter de semaine en semaine ! À moins d’un an de la future élection présidentielle, ça promet pour la suite des opérations et des numéros spéciaux consacrés aux candidats.

Au lieu d’annoncer qu’elle ne sera sur les écrans, Anne-Sophie Lapix a préféré la carte de la sobriété. À l’instar de son collègue du 13 heures Julian Bugier, elle a juste donné le nom de l’équipe estivale de France 2. “Demain, vous retrouverez Nathanaël de Rincquesen à 13 heures, Laurent Delahousse à 20 heures. Lundi, ce sera Jean-Baptiste Marteau.” Cher lecteur d’nous, vous allez vous que sa conclusion est sans appel. Sans donner de date, elle leur fixe rendez-vous “à la rentrée.”

À votre avis, est-ce que TF1 doit se frotter les mains ou se faire du mouron ? En proposant le créneau à Julien Arnaud, elle ne prend pas trop de risque. Ses audiences sont excellentes et il a déjà fait ses preuves sur LCI. À l’intérieur de la chaine d’information en continu du groupe, il a déjà sa propre émission à l’heure du déjeuner en binôme avec la chérie d’un certain… Julian Bugier. Lorsqu’on apprend cette nouvelle, on réalise à quel point le monde de la petite lucarne semble minuscule ! Du reste, nous abordait justement cette concurrence pas comme les autres dans cet article.

La relève est-elle assurée ?

En ce lundi 19 juillet, Jean-Baptiste Marteau prend la révèle d’Anne-Sophie Lapix. Pour l’heure, il aurait juste perdu un point d’audience par rapport à son dernier grand soir. Ce n’est pas la catastrophe, mais il ne faudrait surtout pas que cette tendance se confirme ou se dégrade davantage. Pour l’instant, aucune réaction du côté de l’intéressé, mais nous ne manquerons pas de vous tenir au courant s’il venait à se manifester à ce sujet.

Qui va remporter l’adhésion du public pendant cette période estivale ? En tout cas, l’actualité est tellement riche qu’il sera toujours bon d’avoir les deux sons de cloche. Entre l’augmentation des cas de variant Delta et la campagne vaccinale qui fait débat, il y a beaucoup de choses à dire sur la situation sanitaire. De son lieu de vacances, Anne-Sophie Lapix doit avoir sa propre analyse. N’oublions pas que pendant les différents confinement, elle avait réussi à obtenir des témoignages exclusifs, comme celui du chef Philippe Etchesbest. Peu encline à se laisser marcher les pieds, l’échange avait été musclé. Ce n’est pas pour rien qu’il est encore présent dans toutes les mémoires. C’est peut-être cela sa carte de visite ! Pourvu que ça dure et suite au prochain épisode !