Le célèbre acteur et réalisateur, Alexandre Astier connaît un succès fou ces dernières années et notamment avec sa série ‘ Kaamelott’, qui est suivie à chaque fois par des millions de téléspectateurs. D’ailleurs, le réalisateur a décidé de l’adapter sur le grand écran, pour le plus grand plaisir de ses fans.

‘Le tyrannique Lancelot-du-Lac et ses mercenaires saxons font régner la terreur sur le royaume de Logres. Les Dieux, insultés par cette cruelle dictature, provoquent le retour d’Arthur Pendragon et l’avènement de la résistance. Arthur parviendra-t-il à fédérer les clans rebelles, renverser son rival, reprendre Kaamelott et restaurer la paix sur l’île de Bretagne ?’, peut-on lire sur le résumé du film.

A l’occasion de la promotion d son nouveau film, Alexandre Astier est revenu sur une expérience douloureuse avec Alain Delon, qui l’a fortement marqué. Les deux hommes sont été confrontés à un différent, qui a chamboulé le projet commun sur lequel ils devaient collaborés.

« Alain Delon avait accepté le rôle, et quinze jours avant le tournage, il m’a posé un ultimatum véreux… Il m’a dit que je devais soit jouer dedans, soit le réaliser, mais pas faire les deux. Or, c’était le projet initial ! Mais je pense qu’il voulait juste se barrer, que le projet ne l’intéressait plus. C’est vache de m’avoir fait ça pour mon premier film. C’est hyper décourageant ». a confié Alexandra Astier.

Voulant garder sa double casquette d’acteur et de réalisateur, le père de sept enfants a fait le choix de modifier en profondeur son scénario. Cela lui a pris environs deux ans, mais grâce à l’apparition d’Isabelle Adjani dans le film, le film a enfin pu tourner.

« C’est devenu un film presque féminin. Isabelle Adjani est une virtuose. J’ai le souvenir d’une très, très grande aisance et d’un naturel désarmant »,, a confié le réalisateur. Malheureusement, le film n’a pas eu le succès escompté…