La disparition mystérieuse de Gabrielle Petito fait la une des médias depuis quelques semaines. Alors que l’enquête avançait à grand pas, la police reconnaît néanmoins avoir commis une grave erreur dans ce dossier.

Voilà une affaire qui fait grand bruit depuis plusieurs semaines aux États-Unis. La disparition de l’influenceuse Gabrielle Petito fait effectivement la une des médias. Alors que l’enquête avance à grands pas, la police reconnaît néanmoins avoir commis une grave erreur dans ce dossier. Le mardi 26 octobre, les autorités admettaient donc publiquement avoir manqué de discernement dans cette affaire. nous vous explique tout dans les moindres détails.

Dossier Gabby Petito : les enquêteurs admettent un énorme cafouillage

Un road trip qui tourne mal

Depuis le mois d’août de cette année, la disparition de Gabby Petito fait la une des médias américains. Dans la presse, mais également sur les réseaux sociaux, toutes les hypothèses sont avancées concernant le sort de cette jeune femme. En effet, depuis l’été dernier, sa famille était sans nouvelles d’elle alors que la jeune fille a effectué un voyage à travers les États-Unis en compagnie de son compagnon Bryan Laundrie.

Le 1er septembre dernier, le jeune homme avait fait un retour en Floride sans la présence de Gabby Petito. Une absence qui bien évidemment avait suscité un grand nombre de soupçons concernant sa responsabilité dans cette disparition inquiétante. Le 19 septembre 2021, l’inquiétude a fait place à la tristesse. En effet, les enquêteurs ont retrouvé des restes humains. Une fois le travail des médecins légistes terminé, cela ne faisait aucun doute qu’il s’agissait bien de Gabby. Selon les premiers éléments de l’enquête, la jeune femme serait bien décédée d’un homicide par strangulation. De son côté, Brian Laundrie était introuvable et les autorités ont établi un mandat d’arrêt contre lui. Quelques jours plus tard, les funérailles de la défunte avaient lieu devant une famille et des amis éplorés.

Une affaire très médiatique

Si la disparition et la mort de Gabby Petito ont fait l’objet de nombreuses attentions dans les médias et sur la Toile, c’est en raison de la forte médiatisation du couple sur les réseaux sociaux. Durant leur road trip aux États-Unis, ils avaient effectivement partagé un nombre incroyable de vidéos sur les réseaux sociaux au point d’être très suivis. Il existe également de nombreux documents qui permettent de retracer leur périple avec notamment des témoignages, mais aussi des enregistrements de leurs conversations téléphoniques. Des pièces qui ont permis de suivre leur parcours sans pour autant dans un premier temps comprendre le déroulement des faits.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gabby (@gabspetito)

Dans cette affaire Gabby Petito, un nouveau rebondissement est d’ailleurs arrivé il y a quelques jours puisque la police a retrouvé le corps sans vie de Brian Laundrie dans le parc de Myakkahatchee Creek en Floride. Grâce à une comparaison dentaire, l’identité du jeune homme ne faisait effectivement aucun doute pour le FBI. Cependant, si cette affaire est extrêmement triste, elle a aussi fait l’objet d’un grand nombre de plaisanteries d’un goût plutôt douteux. De plus, le lieu où le jeune homme est décédé est rapidement devenu public au point que certains décident d’en faire un lieu de séjour touristique. Un couple s’est même rendu sur place en jugeant par la suite la qualité de leur voyage : « Entrée trop chère. Totale arnaque. Les gardes du Parc voulaient 40 dollars pour avoir la chance de le piquer avec un bâton. Impossible de prendre un selfie sans débourser de l’argent ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Gabby (@gabspetito)

Gabby Petito: Une erreur de la police

Concernant les mauvaises plaisanteries et les blagues autour de l’affaire Gabby Petito, les problèmes ne s’arrêtent pas là. En effet, la police admet également avoir été à l’origine d’une véritable gourde en la matière. Lundi dernier, le porte-parole de la police de North Port prenait effectivement la parole face aux journalistes pour reconnaître que les agents ont réellement manqué de discernement et de tact dans ce dossier. Alors que la famille de Bryan Laundrie implorait les enquêteurs de prendre la disparition de leur fils au sérieux, ceux-ci n’ont pas vraiment travaillé sur le sujet, car en réalité, tout part d’un énorme quiproquo. Selon les enquêteurs, Bryan Laundrie ne pouvait en effet pas avoir disparu puisqu’un policier l’aurait vu regagner son domicile quelques jours auparavant coiffé d’une casquette de base-ball.

La réaction des parents

Mais en réalité, il s’agissait simplement de sa maman qui portait la casquette de son fils. Une véritable bévue dont les forces de l’ordre américaines s’excusent aujourd’hui dans les médias. Cependant, ils affirment également que cette erreur n’a pas eu de réelles conséquences sur l’enquête : « À part une certaine confusion, cela ne change probablement rien. Il y a de fortes chances que Brian soit déjà décédé à ce moment-là. Il fallait encore qu’on le retrouve ». Du côté de la famille de la victime, ils ne semblent pas d’ailleurs reprocher quoi que ce soit aux enquêteurs : « Rien de tout cela n’a fait de différence dans la vie de Brian, mais cela aurait certainement empêché toutes les fausses accusations portées par tant de personnes (…) ». Une histoire qui en tout cas semble encore loin d’être éclaircie.