Chaque détail de l’affaire Delphine Jubillar nous fait croire que le mystère sera bientôt résolu. Hélas, plus les mois passent, plus les policiers ont du mal à gérer avec le peu d’indices mis à leur disposition. Or, des résultats scientifiques de la plus haute importance viennent de tomber. Est-ce le moment où tout va se décanter ?

Depuis 1 an, l’affaire Delphine Jubillar occupe la rubrique fait-divers Du reste, cette nouvelle risque-t-elle de tout remettre en jeu ?

Rebondissement dans l’affaire Delphine Jubillar !

Dans deux mois, cela ferait un an que Delphine Jubillar a disparu des radars. Tout s’est passé pendant le second confinement. Pour ses enfants, collègues et famille, c’est tout simplement insupportable de se lever tous les mots avec le poids du mystère. En plus des recherches, ils organisent régulièrement des appels à témoin sur les réseaux sociaux. L’essentiel est de savoir ce qui s’est déroulé pour mieux digérer ce silence. Depuis quelque temps, le moins que l’on puisse dire, c’est que son époux Cédric est dans le collimateur de la justice. Du reste, ces avocats enchaînent les plateaux de télévision et déplorent le manque de preuves contre leur client. Pourquoi est-il encore en prison et privé de Louis et d’Elyah ? Qui aura le dernier mot ?

Depuis le début, ce détail qui intrigue les enquêteurs

Lorsque le mari de Delphine Jubillar a remarqué l’absence de son épouse, il appelle directement les policiers. Malgré l’heure, il estime que c’est le moment pour tirer la sonnette d’alarme. Malheureusement pour lui, un détail va attirer l’attention des enquêteurs. Pourquoi faire tourner une machine alors qu’il y a plus important à régler ? Pour l’heure, le seul argument de la défense demeure mystérieux. Il aurait agi de la sorte pour passer le temps en attendant la venue des spécialistes. Qu’à cela ne tienne, ces derniers décident de creuser dans ce sens.

D’ailleurs, vu l’état de sa maison, les experts estiment que le mari de Delphine Jubillar devrait plus s’en préoccuper. Interrogé par les autorités judiciaires à la mi-octobre, il n’arrive toujours pas à convaincre. Malgré l’insistance de ses avocats, les policiers déclarent qu’ils ont en leur possession des « indices graves et concordants » le mettant en cause. Quelles sont-elles ? Pour l’instant, il n’y a pas eu de fuite dans la presse. Du reste, l’analyse détaillée de la fameuse couette lavée le matin qui a suivi l’évaporation de la jeune femme vient de tomber. Va-t-elle tout éclairer ? La réponse, nous vous la donne tout de suite !

Pour le cas Delphine Jubillar, les scientifiques sont formels !

En plus de cette housse de matelas, les enquêteurs ont demandé également une analyse de l’eau de la salle de bain. L’objectif était de savoir si d’éventuelles traces de sang étaient présentes dans la tuyauterie. Les proches de Delphine Jubillar retiennent leur souffle. Déjà qu’ils étaient conscients qu’il y avait souvent des disputes entre eux. Même leur petit garçon en a parlé avec ses mots pendant sa garde à vue. Plus que jamais, les avocats de Cédric espèrent qu’il n’y aura pas de rebondissement trop important pouvant incriminer leur client. Allez, il est temps de lever le mystère et de vous livrer le verdict des experts.

Rien de suspect. Avec ces trois ans, l’enquête prend un virage dramatique. En effet, il faut tout recommencer à zéro et trouver d’autres choses permettant de justifier l’incarcération du mari de Delphine Jubillar. Malheureusement de cet engrenage qui s’éternise, il n’a jamais cessé de clamer son innocence à qui veut l’entendre. Et vous, qu’en pensez-vous ? Est-ce le moment de nous dire ce qu’ils ont contre lui ou devons encore prendre notre mal en patience ? Certes, il y a eu quelques fuites dans la presse comme le témoignage des voisines de la famille. Elles attestent avoir perçu des cris horribles aux heures présumées de la disparition de l’infirmière. Quant à son smartphone, il est au centre d’une vaste polémique. Quoiqu’il en soit, on a vraiment hâte d’en connaître le dénouement. Rien de pire de ne pas savoir pour faire son deuil…ou pas !