C8 a diffusé le documentaire « Christian sort du silence ». Il dévoile la version de Christian Quesada sur son rapport avec la justice.

L’affaire Quesada est un fait divers que de nombreux Français ont suivi dernièrement. Même si Christian Quesada a déjà été jugé sur ce qu’il a fait, d’autres révélations sur cette saga viennent de nouveau ébranler l’opinion publique. En effet, C8 a diffusé un documentaire sur la version de Christian Quesada. Intitulé « Christian Quesada sort du silence », c’est le résultat d’un long entretien avec Guillaume Genton.
Retour sur l’affaire Christian Quesada

Christian Quesada a participé aux « 12 coups de Midi » sur TF1. Il a commencé le jeu en juillet 2016 et part en janvier 2017 avec 192 victoires. Il a récolté plus de 800 000 euros en cadeaux et en argent.

Dénoncé par Sabrina Bouyer-Bierlein, son ex-épouse, en 2009, il est seulement arrêté chez lui, le 25 mars 2019. Pour cause, il détenait des contenus multimédias illicites de mineurs sur son ordinateur. Il se faisait même passer pour des adolescentes afin de piéger ses victimes, sous les pseudonymes de « Justine » et de « Sabrina ».

Son procès a eu lieu pendant le confinement. Il est jugé le 8 avril 2020 en visioconférence, à huis clos. À l’issue de celui-ci, Christian Quesada est condamné à 3 ans de prison. Il doit aussi faire l’objet d’un suivi socio-judiciaire de 5 ans.

Grâce à des remises de peine, Christian Quesada sort de prison en mi-mars, après avoir consommé sa peine. Mais il y revient le 26 septembre 2022, car il n’a pas respecté l’obligation de travail imposé pour son suivi socio-judiciaire. Il sort officiellement de la prison de Bourg-en-Bresse, le 19 octobre dernier.

Christian Quesada a maintenant 58 ans. Aussi, il a eu l’idée de « donner sa version des faits » sur cette affaire très médiatisée. L’ex-champion des « 12 coups de Midi » a contacté la production du documentaire pour confier des informations incroyables sur l’affaire.

Christian Quesada aurait minimisé les faits

Christian Quesada a contacté Guillaume Genton, avant de revenir en prison en septembre 2022. C’était l’homme de la situation, car ce chroniqueur de « Touche pas à mon poste », avait déjà produit des documentaires sur lui.

Les échanges ont dû se faire par téléphone. Mais Guillaume Genton a seulement diffusé les détails essentiels. Lors d’un entretien sur « Le buzz TV », Guillaume Genton a souligné que Christian Quesada « minimisait les faits qui lui étaient reprochés. Il avait un ton enjoué, et faisait des blagues ».

Guillaume Genton devait censurer une grande partie de cette conversation, car ce dernier disait trop de choses inappropriées. Toutefois, cela lui aurait permis de « comprendre sa personnalité. »

Aussi, il a joué sur les mots lorsqu’il a dit :

« Les faits pour lesquels j’ai été mis en examen, qui s’appelle de la corruption de mineurs, ça s’appelle un délit. Je ne suis pas un criminel, je suis un délinquant. »

Christian Quesada se considère comme un gentleman

Dans le documentaire, l’ancien champion de « 12 coups de midi » a reconnu ses torts. Toutefois, il n’avait pas l’air aussi désolé qu’il devait être.

« J’ai reconnu les faits, je les ai payés lourdement. Je n’ai pas besoin de revenir sur le mal, humainement, que j’ai pu faire aux quatre personnes concernées. Il y a deux personnes qui sont un peu plus victimes que deux autres, » a-t-il déclaré.

Pour lui, cette affaire est déjà derrière lui, car il a déjà été puni pour les faits.

« Je viens de faire une peine de prison relativement longue par rapport aux faits incriminés. Parce qu’il y a eu cet emballement médiatique, parce que je suis célèbre ».

Malgré son séjour en prison, Christian Quesada a toujours suivi ce que les médias disaient à son sujet.

« Il y a eu cette décision de Genton Productions de faire un premier film sur moi. Effectivement, je suis quelqu’un de bankable, je veux bien le reconnaître, » dit-il comme s’il s’agissait d’un exploit.

Il revient aussi sur le témoignage d’une jeune fille dans TPMP :

« Vous avez fait venir une jeune femme sur le plateau qui a dit qu’elle était avec moi, que j’ai voulu l’embrasser, qu’elle a dit non et que je l’ai raccompagnée chez elle ».

La théorie qu’il a ensuite sortie a surpris de nombreuses personnes, par son idéalisation des faits :

« Si je n’étais pas concerné, mon premier réflexe serait de dire que ce mec est un gentleman, franchement. La fille a dit non, il la raccompagne, il est vachement sympa. »