Dans une enquête publiée par France Info, 8 Français sur 10 seraient inquiets pour leur sécurité sur la route à cause du changement d’heure.

L’hiver arrive et il n’y a pas que la température qui va changer. En France, un changement d’heure va aussi avoir lieu. Bien sûr, cela ne sera pas sans conséquence. Selon les sources de France Info, 82 % des Français se disent inquiets pour leur sécurité sur la route à cause du changement d’heure. Pourquoi faut-il redoubler de vigilance ? On vous répond.
Le jour exact du changement d’heure d’hiver

Chaque année, la date du changement d’heure change. Pour le savoir, il faut garder en tête que le changement d’heure d’hiver s’applique au dernier dimanche du mois d’octobre. Ainsi, pour cette année, les ajustements doivent être effectués dans la nuit du samedi 29 octobre au dimanche 30 octobre. Est-ce qu’on recule ou on avance ?

Eh bien, sachez que pour l’hiver, on recule d’une heure pour gagner une heure de sommeil. Par conséquent, 3 h du matin deviendra d’un coup 2 h. Chaque année, cette question est au cœur du débat. Pour les heures affichées sur les téléphones, il n’y a pas de souci, il suffit de cocher l’option « heures d’été ».

En revanche, pour les horloges murales, il faut appliquer le changement manuellement. Voici une méthode mnémotechnique pour vous en souvenir facilement :

Le passage à l’heure d’été a lieu vers le mois d’AVril, on AVance donc d’une heure
Le passage à l’heure d’hiver a lieu au mois d’octobRE, on REcule donc d’une heure.

Voilà, c’est plus simple à retenir de cette manière, n’est-ce pas ? En tout cas, actuellement, un autre débat tourne autour du changement d’heure.
L’objectif du changement d’heure

L’essence du changement d’heure est avant tout économique. À cause du choc pétrolier de 1970, les ressources énergétiques étaient en berne. Le prix du pétrole a alors flambé. Cela a entraîné la fermeture de plusieurs magasins. On peut dire que c’était une grande crise énergétique.

Pour y faire face, le gouvernement français, à l’époque, a instauré le changement d’heure. Cela permettait de gagner une heure d’ensoleillement naturel et de réduire la consommation d’éclairage artificiel. Moins on utilise l’éclairage artificiel et plus on fait des économies d’énergie.

Changement d’heure : est-ce encore utile ?

À l’époque du choc pétrolier, c’est-à-dire en 1970, réduire d’une heure l’utilisation d’éclairage artificiel était nécessaire. Cependant, avec l’évolution de la technologie, nous avons des lampes moins énergivores, des systèmes de chauffage écologique, etc.

Réduire d’une heure d’éclairage artificiel n’a plus de grands impacts. Selon un article du site d’information L’Union paru le 18 octobre 2022, l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a déclaré :

« Le changement d’heure permet des économies en énergie et CO2 réelles, mais modestes, pour un coût quasi-nul de mise en œuvre. »

Ainsi, l’impact est « quasi-nul ». Toujours est-il que cette mesure n’est pas sans effets sur la santé des personnes. En effet, le changement d’heure perturbe les cycles du sommeil. Un cycle de sommeil perturbé peut causer plusieurs soucis.

En voici quelques-uns :

Des troubles du sommeil
Un manque d’énergie
Des troubles de l’attention
Une déprime saisonnière

Certaines études disent même que le changement d’heure fait augmenter le nombre d’accidents routiers.
Des inquiétudes générales sur la sécurité routière

Relayé par Femme Actuelle dans un article publié le 26 octobre 2022, l’association Assurance Prévention a rapporté que :

« Le nombre d’accidents impliquant les piétons augmente de 50 % dans les semaines suivant le passage à l’hiver. »

Ces 50 % représentent en moyenne 166 piétons tués entre le mois de novembre et janvier. Face à ce constat, la Sécurité routière a fait un communiqué :

« La Sécurité routière rappelle aux piétons, cyclistes et utilisateurs de trottinettes, l’importance de se rendre visible, et invite les automobilistes à redoubler de vigilance vis-à-vis de ces usagers vulnérables »

Relayée par France Info, l’enquête faite par l’association Assurance Prévention indique que 69 % des piétons pensent qu’ils vont désormais porter un accessoire réfléchissant. 92 % des cyclistes vont penser à allumer leurs feux.

L’inquiétude est telle que 27 % des piétons assurent ne pas marcher sur les trottoirs lorsque la visibilité est réduite. Les citoyens s’inquiètent, le changement d’heure n’a plus de grands impacts sur l’écologie. Ainsi, quand peut-on espérer la fin de cette mesure ?