À l’heure où la France est en état d’alerte maximale et où l’on crie à la sobriété énergétique, voici les réflexes à adopter pour recharger votre téléphone portable de manière économe et préserver votre batterie.

Le téléphone portable est un appareil qui, de nos jours, est toujours avec nous, à tout moment de la journée. L’un des problèmes les plus fréquents liés à l’utilisation du téléphone est l’autonomie de la batterie. En effet, il a souvent besoin qu’on le recharge, entraînant dans la plupart des cas consommation, voire gaspillage d’électricité.

Selon une enquête de Nationmaster, si chacun des plus de 4 milliards de téléphones mobiles existant sur la planète était capable d’économiser seulement 1 watt d’énergie par jour, on ferait 1,4 milliard de kWh d’économie d’énergie en un an. Alors comment faire des économies d’énergie avec son téléphone portable ? Voici quelques conseils simples pour éviter une mauvaise utilisation de votre téléphone portable et réaliser de bonnes économies d’énergie .

Le dispositif Écowatt gère les risques

Attention ! En terme d’électricité la période de vigilance démarrera dès l’automne et s’étendra sur plusieurs mois. « Lorsque le système électrique est très tendu, le risque de coupure ne peut pas être totalement exclu. Mais il pourrait être évité en baissant la consommation nationale de 1 à 5 % dans la majorité des cas, et jusqu’à 15 % dans les situations météorologiques les plus extrêmes », explique le gestionnaire du réseau de transport d’électricité.

Xavier Piechaczyk, président du directoire de RTE, juge cependant que « nous pouvons écarter une large partie des risques si nous sommes très volontaristes sur la sobriété, ainsi que sur la mobilisation autour du signal Écowatt rouge lors des pics de consommation ».

Pour mémoire, RTE et l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) ont mis en place ce dispositif Écowatt. Il alerte les consommateurs lorsque la consommation d’électricité est trop haute pour promouvoir des « écogestes » et éviter les coupures. L’hiver 2022 s’annonce d’ailleurs tendu sur la question.

Attention ! En terme d’électricité la période de vigilance démarrera dès l’automne et s’étendra sur plusieurs mois. « Lorsque le système électrique est très tendu, le risque de coupure ne peut pas être totalement exclu. Mais il pourrait être évité en baissant la consommation nationale de 1 à 5 % dans la majorité des cas, et jusqu’à 15 % dans les situations météorologiques les plus extrêmes », explique le gestionnaire du réseau de transport d’électricité.

Voici ce qu’Ecowatt recommande pour charger le téléphone

Concrètement, le dispositif Écowatt indique s’il y a un risque de tension sur le réseau électrique français. C’est-à-dire que la consommation soit supérieure à l’électricité disponible, en temps réel, mais aussi sur les trois prochains jours.

« Chacun d’entre nous a le pouvoir de réduire la consommation d’électricité en France en adoptant des gestes simples. Ecowatt vous permet de connaître les moments où les éco-gestes ont le plus d’impact sur le système électrique. En décalant certains usages, vous contribuez à assurer l’alimentation en électricité de tous durant les périodes de tension sur l’approvisionnement. Adoptons les bons gestes ! », déclare justement le site internet du dispositif Écowatt. Ce site donne d’ailleurs de précieux conseils afin d’éviter aux Français d’être souvent dans le noir lors de l’hiver 2022 – 2023.

En ce qui concerne les recharges de produits électroniques, Ecowatt recommande d’éviter de recharger un téléphone entre 8h et 13h, et entre 17 h 30 et 20 h 30. Tout le monde s’accorderait à dire que les smartphones ne sont pas les plus énergivores des produits consommateurs d’électricité ! Mais nous parlons là d’un petit geste très simple qui, multiplié par des millions de Français, peut faire toute la différence !

Le site du dispositif Écowatt vous en dira très long. Surtout, il vous apprendra surement des choses dont vous êtes très loin de vous douter !

Quelques conseils pour économiser de l’énergie grâce à votre téléphone

Une bonne pratique consiste à désactiver les fonctionnalités non utilisées. Chaque fonction activée consomme de l’électricité. Et ce tant du point de vue du travail effectué par le microprocesseur que de la demande énergétique de la puce spécifique utilisée pour remplir sa fonction.

De plus, les batteries au lithium du téléphone portable sont extrêmement sensibles à la chaleur et au froid excessifs. Laissées trop longtemps dans des environnements à certaines températures, les batteries peuvent atteindre des températures supérieures à 60 degrés, ce qui arrive souvent dans une voiture garée au soleil.

Enfin, l’une des habitudes les plus erronées et les plus répandues, ainsi que l’une des principales sources de gaspillage d’énergie, se situe autour l’utilisation du chargeur. Ce dernier doit toujours être débranché de la prise une fois le téléphone portable rechargé. Sinon, vous devez bloquer le passage du courant directement depuis la prise. Un chargeur, en effet, consomme de l’énergie même s’il n’est pas engagé dans la charge du téléphone. Il s’agit donc d’une pratique contraire aux principes d’économie d’énergie et de protection de l’énergie et de l’environnement. De plus, le téléphone portable, s’il est laissé en charge pendant la nuit, consommera entre 2 et 4 watts d’énergie, générant un grand gaspillage de courant et une augmentation de la consommation.

Il faut savoir que l’état de charge idéal d’un téléphone portable se situe entre 20 % et 80 %. Recharger votre appareil à un taux de batterie plus faible ou plus élevé peut légèrement l’endommager. À la longue, ce mauvais réflexe peut ainsi provoquer un échauffement nocif pour la batterie.