CHEZ LES FEMMES, LA DÉFICIENCE EN VITAMINE B12 SE TRADUIT PAR 14 SYMPTÔMES

Agée de 40 ans et plus, les femmes sont sujettes à plusieurs maladies, comme des fatigues chroniques, le stress ainsi que des migraines. Il se peut que la personne manque de vitamines. En générale, les organismes de l’homme ont besoin de vitamines et de minéraux pour un meilleur fonctionnent. Certains des individus mangent des aliments malsains, comme des aliments transformés, ceux riches en sucres, en graisse, en additifs et encore des aliments nuisibles aux organes. Si vous souhaitez connaitre les 14 symptômes qui traduisent une déficience en vitamine B12, continuez de lire.

Les vitamines B sont constituées de 8 vitamines nécessaires pour le corps, dont : la vitamine B1 (thiamine), B2 (riboflavine), B3 (niacine), B5 (acide pantothénique), B6 (pyridoxine), B8 (biotine), B9 (acide folique ou folâtre) et la vitamine B12 (cobalamine ou cyanocobalamine). D’après la diététicienne-nutritionniste, Marie-Laure André, la vitamine B12 aide le système nerveux ainsi que le cerveau dans leurs fonctions. Le déficit en vitamines B12 devient récurent, ces derniers temps mais à défaut de traitement, cette déficience peut provoquer de lourdes séquelles. Chez les individus de plus de 50 ans, 10 à 30 % endurent ce phénomène alors qu’ils ne sont même pas au courant. Plus on prend de l’âge, plus l’absorption de vitamine B12 devient incorrecte.

Quel rôle joue la vitamine B12 sur notre corps ?

La vitamine B12 est présente dans des aliments tel que les abats, les poissons, les crustacés, les œufs, mais aussi dans les algues, par exemple que la spiruline. Cette dernière est prise par les végétariens pour ne pas endurer une déficience en vitamine B12. D’après Marie-Laure André, cette dernière est vraiment nécessaire pour le renforcement de chaque membre. « Elle est indispensable à la synthèse de neuromédiateurs ainsi qu’au maintien de l’intégrité du système nerveux, en particulier de la gaine de myéline qui protège les nerfs et permet leur fonctionnement », précise la spécialiste. De plus, elle assiste plusieurs fonctions du corps, comme la synthèse de l’ADN, la formation de globules rouges ainsi que le bon fonctionnement des cellules sanguines qui partagent de l’oxygène dans tout le corps. Par conséquent, si ce nutriment est pauvre, le corps s’affaiblit facilement. La personne peut même endurer des macrocytes mais aussi une anomalie au niveau des globules blancs.

Les 14 signes qui traduisent un déficit en vitamine B12

Une fatigue générale ;
Toutes les parties du corps s’affaiblie ;
Une anémie ;
Une dyspnée ;
Des palpitations ;
Des nausées ;
Des complications lors de la digestion, gaz et constipations ;
Des vomissements ;
Des maux de ventre ;
Un manque d’appétit ;
Les pieds n’arrivent plus à marcher ;
Des sauts d’humeur ;
Une altération de la capacité mémorielle ;
Une démence dans les cas graves.
Le diagnostic

Le médecin réalise une analyse de sang pour diagnostiquer un manque de vitamine B12. D’après le manuel MSD, lors de l’analyse, si l’on trouve de globules rouges de taille supérieure au normal, on est en présence d’une carence en vitamine B12. De plus, quand les patients manifestent des engourdissements, il est vraiment nécessaire de diagnostiquer son sang. Si le manque de vitamine B12 est attesté chez les adultes, il n’existe aucun test complémentaire à faire mais chez les jeunes patients, une autre intervention est se mise. Le médecin peut recourir à une endoscopie qui permet d’observer l’intestin et le côlon ainsi que de vérifier des dommages sur les cellules gastriques.

Les causes d’une déficience en vitamine B12

La personne ne consomme pas de produits animaliers ou très peu. Tel est le cas des végétaliens et ils sont d’ailleurs les plus atteints de ce problème de santé. Il est alors nécessaire de consommer des compléments alimentaires, comme la spiruline.

Une mal absorption de vitamine B12 qui découle de divers facteurs, comme la présence de bactérie dans l’intestin, la maladie cœliaque ou troubles du pancréas, des troubles inflammatoires, une infection du ténia, le sida, la chirurgie bariatrique, une intervention chirurgicale pour retirer une partie de l’intestin grêle, une exposition au protoxyde d’azote, un pH non stable de l’estomac, certains traitements, une anomalie des anticorps.

Un stockage insuffisant pour les vitamines B12. Les maladies hépatiques peuvent devenir un obstacle dans l’absorption de ces dernières.

Quels sont les conséquences d’un déficit en vitamine B12 ?

Les personnes qui endurent une anémie peuvent avoir un visage pâle. Le sujet devient tout de même affaibli et lutte constamment contre la fatigue, à en croire à l’article de MSD.

A son stade aggravé, l’anémie est source de dyspnée et d’étourdissements mais sachez également que la personne peut endurer des palpitations, une hypertrophie de la rate et du foie.

Les patients de cette maladie est au risque de développer un cancer de l’estomac. De plus, la personne peut ne plus rien ressentir sur un des membres mais il peut tout de même perdre la réflexe. Les muscles s’affaiblissent de temps en temps, ce qui entraine un déséquilibre lors de la marche.

Sur le plan psychologique, le patient de cette maladie peut être confus sans raison apparente mais il est également sujet à la dépression, une démence ou une paranoïa.

Les aliments qui contiennent des vitamines B12

Vous l’aurez compris, la vitamine B12 est essentiel au bon fonctionnement du corps. Afin de tirer profit de ce nutriment, il est préconisé de consommer les aliments suivants : le foie, de la viande rouge, des volailles, de l’œuf (le jaune d’œuf), des poissons, des produits laitiers et des crustacés. Une cure d’attaque de deux mois au moins est nécessaire si la carence est assez importante, selon la nutritionniste Marie-Laure André.