Ces dernières semaines ont été très compliquées à gérer pour Benjamin Castaldi, qui a enchaîné les épreuves douloureuses. Il faut dure que sa contamination au coronavirus, qui a fait des ravages sur son passage, ne l’a pas épargné. Le chroniqueur de l’émission ‘Touche pas à mon poste’ sur C8 a vécu une période difficile à cause de la maladie, qui l’a littéralement « lessivé ».

« Moi j’ai vécu la Covid en plus il n’y a pas très longtemps de façon dramatique… », a-t-il indiqué. Avant de poursuivre : « Je l’ai eu mais j’ai surtout vu partir ma femme inconsciente et emmenée par le Samu donc déjà que j’étais un peu énervé par le sujet là je peux dire qu’il faut vraiment faire attention ! ».

Aujourd’hui, quand il voit les terrasses remplies à 100 %, Benjamin Castaldi ne peut pas s’empêcher de taper du poing sur la table. Il faut dire que sa contamination au covid, l’a cloué au lit durant de nombreux jours. Il a bien cru qu’il ne sortirait jamais la tête de l’eau. Récemment, dans l’émission ‘Le 6 à 7 avec Casta’, il n’a pas manqué de divulguer son indignation face à « l’irresponsabilité » de certaines personnes, qui ne respectent pas les gestes barrières.

« Quand on voit les terrasses, il est évident qu’il n’y a aucune distance, qu’il n’y a pas les masques et c’est normal je comprends que les gens veuillent sortir mais je pense que si les gens ne sont pas vraiment mobilisés et qu’on ne fait pas vraiment attention, la quatrième vague, elle peut arriver. On n’est pas sortis de l’auberge donc il faut faire gaffe. », a-t-il lâché.

Avant de poursuivre : « Je peux vous dire que le variant anglais quand il rentre chez vous, il ne repart pas tant qu’il n’a pas plombé toute la famille. Il est arrivé avec ma fille [l’une des filles de son épouse, NDLR], il a pris ma femme, puis moi, puis il a pris le bébé… Je peux vous dire que ça met un coup derrière la tête malgré un vaccin. Mais on m’a dit que si je n’avais pas été vacciné, ça aurait peut-être été encore pire. Et croyez-moi déjà, c’était pas mal ».

D’ailleurs, son épouse et les enfants avaient du être hospitalisés quelques jours afin d’éviter des complications dramatiques. Le chroniqueur ne cesse de répéter que ce virus est dangereux et qu’il ne faut surtout pas relâcher les efforts en cette période estivale, qui nous amène à sortir davantage à l’extérieure …